Jacques Thévoz

Jacques Thévoz, Vulcain

Dans l'émission Masques et musiques du 5 mai 1966, le photographe fribourgeois Jacques Thévoz fait son autoportrait, il décrit l'atmosphère des événements qui ont marqué son enfance et son adolescence.

Il a appris la photographie en autodidacte et a tenu une boutique pendant trois ans. Il a choisi de vivre la pauvreté pendant une période de sa vie. Jacques Thévoz  consacre sa vie à l'image: il éditera un livre de photographies, réalisera des reportages pour la télévision, et des films documentaires au cinéma.

Ce document sonore est constitué d'extraits lus par le photographe.

(Source photo: TSR 1965)

Jacques Thévoz est né en 1918. Après un apprentissage de sellier-carrossier, il découvre la photographie durant la Mobilisation. En 1948, il ouvre une boutique de photographe à la Grand-Rue à Fribourg. Commence pour lui la période des commandes de portraits, de photos de mariage, de reportages. Il parcourt les rues de la Basse-Ville, attentif à la vie des petites gens, à l'insolite de la vie qui effleure, au symbole d'une société de classes où dominent encore la religion et une bourgeoisie condescendante.


En 1959, il est engagé comme cameraman à la Télévision suisse romande. Il se consacre alors au cinéma, tournant plusieurs films, en Suisse et à l'étranger, notamment des portraits consacrés à Jean Tinguely, Netton Bosson, Roger Monney ou Rose de Pinsec. Jacques Thévoz met fin à ses jours en 1983.