Les dieux engloutis

Abou Simbel (Le grand Temple)

Abou Simbel est menacé par le projet de grand barrage d'Assouan, voulu par Nasser. Sa réalisation signifiera l'engloutissement des deux temples construits par Ramsès II en 1200 avant notre ère. L'égyptologue Louis Christophe, secrétaire général adjoint de l'Institut français d'archéologie orientale du Caire, nous fait visiter ces lieux fabuleux en compagnie du reporter de Radio-Genève Bernard Laurent.

C'est finalement grâce à l'UNESCO que ces vestiges seront sauvés. Les temples seront démontés entièrement et reconstruits plus haut au bord du lac, sur une colline factice. La tâche sera gigantesque, puisque ces temples n'étaient pas construits, mais taillés dans des collines rocheuses.

(Source photo: Wikicommons)

De 1957 à 1964, Bernard Laurent sillonne le monde pour le compte de Radio-Genève. Redécouverts grâce à la numérisation des bandes magnétiques, ses reportages de terrain frappent par leur qualité : le Sahara, le Golfe persique, l’Italie, Haïti, la Bulgarie, l’Egypte et bien d’autres lieux sont visités micro en main. Avec ses sons d’ambiance, ses dialogues avec les habitants, sa narration pittoresque de la découverte des lieux, son sens de l’aventure et de l’écoute, Bernard Laurent a su imager le monde pour des auditeurs encore peu dépendants de la télévision.

Dès 1964, alliant sa passion du voyage et son besoin d'être utile sur le terrain, il entre sous son vrai nom, Laurent Marti, au Comité International de la Croix-Rouge (CICR), en tant que délégué. Il y effectuera de nombreuses missions délicates et parfois périlleuses, dont il fera un récit en forme de fiction dans son livre Bonsoir mes victimes. Il sera par la suite le fondateur et le premier directeur du Musée de la Croix-Rouge, à Genève. 

  • Journaliste: Bernard Laurent