Jean-Luc Bideau, l'arpenteur

Grand Format Archives

RTS

Introduction

Acteur de tempérament doté d'une vraie "gueule", Jean-Luc Bideau a partagé sa vie entre sa Suisse natale et Paris et mené tambour battant une carrière au cinéma, au théâtre et à la télévision. S'il fête en ce début du mois d'octobre son 80e anniversaire, le comédien n'a sûrement pas fini de nous surprendre.

Le phénomène Bideau

Chapitre 01

Jean-Luc Bideau dans "Les Arpenteurs", 1970. [RTS]Jean-Luc Bideau dans "Les Arpenteurs", 1970. [RTS]

Jean-Luc Bideau a toujours cultivé les contrastes. Compagnon de route du nouveau cinéma suisse au tournant des années 70, il connaît la popularité avec "Et la tendresse ? Bordel !", une comédie de mœurs plutôt gratinée. Pensionnaire, puis sociétaire jusqu’en 1998 de la très prestigieuse Comédie-Française, il relance sa carrière sur le petit écran grâce à un sitcom de Canal+, "H", dans lequel il donne la réplique à Jamel Debbouze.

Jean-Luc Bideau en 2004. [Anne Hauser - RTS]Jean-Luc Bideau en 2004. [Anne Hauser - RTS]

Amateur de football, de blagues potaches et de coups de gueule, cet éternel agité a marqué le public romand à travers de nombreux téléfilms, dont "Ce fleuve qui nous charrie ", de Raymond Vouillamoz, où il incarne un concurrent râleur et touchant de la course Morat-Fribourg.

Jean-Luc avant Bideau

Chapitre 02

De son enfance genevoise, Jean-Luc Bideau évoque des parents qui ne s’entendent pas, une mère qui finit par partir, une relation difficile avec un père qui le poussera à prendre le large. Il y a aussi, chevillé au corps, l’amour du sport et surtout du théâtre. Parmi ses héros de scène, Jean Piat, un proche de la famille. Un jour, devant lui, il se lance et déroule par cœur le monologue du "Mariage de Figaro".

Jean-Luc Bideau devant Jean Piat [RTS]
Viva - Publié le 17 octobre 1989

Le jeune Jean-Luc rêve d’intégrer le Conservatoire de Paris. Il tente le pari et est admis. Il part s’installer dans la capitale. Rapidement, un ami d’enfance, Jean-Marc Stehle, le rejoint et partage avec lui une vie de bohème dans la capitale française. En 1989, les deux amis se souviennent.

Jean-Luc Bideau et Jean-Marc Stehle, les vieux complices, 1989. [RTS]
Viva - Publié le 17 octobre 1989

Avec Soutter, Tanner et Goretta

Chapitre 03

RTS

Il a trente ans et peine à percer à Paris lorsqu'en 1970 le cinéaste Michel Soutter lui confie le rôle principal de son film "James ou pas". Le comédien y déroule un étourdissant numéro d'improvisation. A partir de ce moment, Jean-Luc Bideau va connaître une intense période de collaboration avec la jeune garde du cinéma suisse, habitant de sa haute stature et de sa gouaille des films comme "Les arpenteurs", "L'invitation" ou encore "La salamandre".

Jean-Luc Bideau et Bulle Ogier dans "La salamandre", d'Alain Tanner. [RTS]Jean-Luc Bideau et Bulle Ogier dans "La salamandre", d'Alain Tanner. [RTS]

En 1973, une équipe de Plateau Libre se rend dans la campagne genevoise sur le tournage du nouveau film de Claude Goretta, "L'invitation". Elle y rencontre notamment les acteurs François Simon et Jean-Luc Bideau, qui incarne un employé de bureau particulièrement en verve.

Jean Luc Bideau dans L'invitation, de Claude Goretta [RTS]
Plateau libre - Publié le 22 mai 1973

En 1975, alors que la carrière du comédien semble connaître un léger fléchissement, Michel Soutter, Alain Tanner et Claude Goretta reviennent sur ces années de travail en commun.

Ce qui est beau, c’est qu’il n’a pas calculé, qu’il a aidé des débutants ou des cinéastes qui faisaient des films difficiles.

Michel Soutter à propos de Jean-Luc Bideau en 1975
Michel Soutter à propos de Jean-Luc Bideau [RTS]
Spécial cinéma - Publié le 22 janvier 1975

Et le succès ? Bordel !

Chapitre 04

En 1979, la popularité lui tombe littéralement dessus, avec le succès inespéré de "Et la tendresse ? Bordel !", premier film à petit budget de Patrick Schulmann, un cinéaste quasiment inconnu.

Affiche du film "Et la tendresse? Bordel!" [RTS]Affiche du film "Et la tendresse? Bordel!" [RTS]

Le film raconte les péripéties amoureuses et sexuelles de trois couples, dont un dominé par le directeur d’un club de rencontres joué par Jean-Luc Bideau. Lorsque ce dernier est invité sur le plateau de Spécial cinéma, 560'000 Parisiens se sont déjà précipités dans les salles obscures pour voir le film. Au micro de Christian Defaye, l'acteur ne boude pas son plaisir.

Jean-Luc Bideau sur plateau de Spécial cinéma en 1979. [RTS]
Spécial cinéma - Publié le 6 mai 1979

Côté scène

Chapitre 05

Si le cinéma ne cessera plus de le solliciter, sans lui offrir souvent, il est vrai, des rôles de premier plan, le théâtre aura toujours une place centrale dans la carrière de l’acteur.

Jean-Luc Bideau à la Comédie-Française, 1989. [RTS]Jean-Luc Bideau à la Comédie-Française, 1989. [RTS]

En 1989, l’émission culturelle Viva  prend ses quartiers à Paris, dans le saint des saints du théâtre: la Comédie-Française. Depuis un an, Jean-Luc Bideau y est pensionnaire. Il joue les dernières représentations de "La cagnotte", une pièce d'Eugène Labiche et Alfred Delacour. Le comédien nous fait découvrir son quotidien dans la vénérable institution. En 1991, il y entrera à nouveau, cette fois-ci comme sociétaire. Une collaboration qui perdurera jusqu'en 1998.

Jean-Luc Bideau répète son texte avec sa souffleuse de la Comédie-Française, 1989. [RTS]
Viva - Publié le 17 octobre 1989

En 1980, Jean-Luc Bideau participe à la création, au Petit Théâtre de Sion, de la pièce "Stratégie pour deux jambons", mise en scène par Marcela Salivarova Bideau, son épouse à la ville. Est-il facile de diriger Jean-Luc Bideau? La metteuse en scène s'aventure à répondre.

Jean-Luc Bideau dans "La stratégie des deux jambons", 1980. [RTS]
Un jour une heure - Publié le 5 juin 1980

En 1999 à Sierre, nouvelle collaboration entre Jean-Luc et Marcela en forme d'hommage à Michel Simon, dont ils adaptent un texte. "Le grand Hôtel de l'Ours et des Anglais réunis" évoque les obsessions érotiques du comédien genevois que le couple a bien connues.

Marcela Salivarova Bideau met en scène son époux Jean-Luc, 1999. [RTS]
Le Téléjournal - Publié le 15 octobre 1999

L'amuseur et l'engagé

Chapitre 06

RTS

Jean-Luc Bideau aime faire le pitre. Sur les plateaux de télévision ou en interview, il s'en donne à coeur joie. Et s'illustre notamment par ses imitations de Michel Simon. Entre les deux comédiens genevois, l'osmose semble parfaite.

Qu'est-ce qui fait rire Jean-Luc Bideau ? [RTS]
Qu'est-ce qui fait rire... - Publié le 26 janvier 2002

Mais Jean-Luc Bideau est aussi un homme aux convictions fortes, qu'il livre sans prendre de pincettes. En 1987, il s'invite sur le plateau de l'émission Franc-parler, une tribune d'expression libre. C'est en tant que comédien et critique de l'industrie culturelle que notre homme ici s'exprime.

Pour vous la culture, c’est quoi ? Un truc chiant. Qu’est-ce qui compte au fond ? C’est d’être performant, comme Lagardère, Bouygues, Tapis.

Jean-Luc Bideau
Le franc-parler de Jean-Luc Bideau [RTS]
Franc-parler - Publié le 13 juin 1987

Bideau acteur de télévision

Chapitre 07

Jean-Luc Bideau a joué dans un grand nombre de téléfilms de la TSR. Certaines images sont restées gravées dans les mémoires. Comme celle du comédien perdu au milieu de la foule des coureurs de Morat-Fribourg. Nous sommes en 1979, dans le téléfilm "Ce fleuve qui nous charrie", réalisé par Raymond Vouillamoz. Jean-Luc Bideau y incarne Simon, un homme à la dérive, qu'un pari oblige à participer à la célèbre course fribourgeoise.

Jean-Luc Bideau dans Ce fleuve qui nous charrie de Raymond Vouillamoz, 1979
Téléfilm - Publié le 28 septembre 1980

Parmi les téléfilms tournés par l'acteur, on se souvient aussi de "L'enfant bleu" et de "La meute", d'Yvan Butler. Et plus près de nous, en 2007, de "La grande peur dans la montagne", adaptation du roman de Charles-Ferdinand Ramuz par Claudio Tonetti.

Jean-Luc Bideau, "La grande peur dans la montagne", 2007. [RTS]Jean-Luc Bideau, "La grande peur dans la montagne", 2007. [RTS]

En 1998, le comédien surprend son monde en intégrant l'équipe du sitcom "H", sorte de parodie de la série "Urgences" diffusé sur Canal+, où il incarne le docteur Strauss aux côtés de Jamel Debbouze et du duo d'humoristes Éric et Ramzy. Une expérience à la fois intéressante et assez déroutante pour le comédien formé à l'école du Conservatoire.

Jean-Luc Bideau, dans la série H, entouré de Sophie Mounicot et d'Eric Judor, 2000. [RTS]
Les grands entretiens - Publié le 27 octobre 2000

En guise de conclusion

Chapitre 08

Le 18 mai 2020, bravant l'épidémie de Covid-19, Jean-Luc Bideau est présent sur le plateau du 19h30 pour rendre hommage à l'acteur Michel Piccoli récemment décédé. En l'entendant répondre avec fougue, pertinence et impertinence aux questions du journaliste Philippe Revaz, aucun doute ne subsiste: à 80 ans, Jean-Luc Bideau reste et demeure Jean-Luc Bideau. 

Jean Luc Bideau sur le plateau du 19h30, le 18 mai 2020. [RTS]
19h30 - Publié le 18 mai 2020