Modifié le 01 octobre 2019 à 10:07

Où sont passées les étoiles ?

Pollution lumineuse dans les villes.
Pollution lumineuse dans les villes. [RTS]
En Suisse, on trouve mention d'éclairage public dès 1750. Au 20e siècle, les villes et leurs réseaux d'éclairage se développent avant que l’on prenne conscience du coût énergétique des lampadaires et que l’on adopte les ampoules LED, plus durables. Cette solution a pourtant ses limites, car davantage utilisées, les LED augmentent la pollution lumineuse. Aujourd'hui, sur un tiers du territoire helvétique, les étoiles ne sont déjà quasi plus visibles.

Pour un bon éclairage

En 1995, les Entreprises électriques fribourgeoises inaugurent à Broc une route de démonstration équipée de candélabres qui se placent selon les besoins. Ce dispositif est destiné à présenter et expliquer les principes d'un bon éclairage public qui doit allier sécurité et économie d'énergie. La nuit tombée, on peut y tester l'éclairage de différentes routes qui sont soumises à des normes de luminosité spécifiques.  

Pour un bon éclairage
Tj-Régions - Publié le 09 mars 1995

La fin du mercure

En 2011, la ville jurassienne de Delémont teste un nouveau système d'éclairage public en remplaçant les lampadaires à la vapeur de mercure par des ampoules LED. Ces nouvelles ampoules, écologiques et moins gourmandes en énergie, ont un coût encore trop important pour faire l'unanimité. Toutefois, les communes devront trouver des solutions puisque les lampes à la vapeur de mercure seront interdites dès 2015.

La fin du mercure
Couleurs locales - Publié le 28 février 2011

On éteint tout

Outre les ampoules LED, d'autres pistes sont envisagées pour réduire la facture de l'éclairage public comme, par exemple, la mise en place de détecteurs de mouvements ou la coupure totale de la lumière des lampadaires. En 2012, la commune fribourgeoise de Siviriez a mis en place un minuteur qui éteint systématiquement l'éclairage public entre 23 heures 30 et 6 heures du matin.

On éteint tout
Couleurs locales - Publié le 12 septembre 2012

L'avenir en LED

En 2015, l'interdiction des lampes à mercure achève le mouvement initié depuis quelques années en faveur de l'utilisation dans l'éclairage public des ampoules LED, très écologiques en raison de leur faible consommation d'énergie: un reportage dans la ville vaudoise d'Yverdon-Les-Bains le montre. Les fabricants des LED ont su améliorer ces ampoules basées sur une lumière blanche très crue en leur donnant une teinte un peu plus chaude.

L'avenir en LED
A bon entendeur - Publié le 01 décembre 2015

La faune en danger

Le succès des ampoules LED a provoqué une augmentation vertigineuse de la lumière artificielle dans les agglomérations. En 2017, les sites préservés sont de plus en plus rares, résultat un impact dévastateur sur la faune. En effet, certaines espèces sont extrêmement sensibles à la lumière et fuient les lieux trop éclairés. Finalement, la pollution lumineuse est néfaste pour une végétation stressée et provoque des insomnies chez l'homme.

La faune en danger
Couleurs d'été - Publié le 17 juillet 2017

Les chasseurs d'étoiles

Cette lumière artificielle n'est pas seulement problématique pour la faune et la flore, elle ne permet plus d'admirer les étoiles dans le ciel la nuit. Depuis une vingtaine d'années, les astronomes ont donné l'alerte et ont fondé l'Association Dark-Sky qui lutte contre la pollution lumineuse. Une seule solution pour y voir plus clair : réduire l'éclairage public la nuit, soit en détectant les lampadaires trop puissants ou inutiles ou en éteignant totalement les lumières.

Les chasseurs d'étoiles
Mise au point - Publié le 28 juillet 2019

La nuit est belle

Revoir la Voie lactée depuis le pont du Mont-Blanc à Genève, c'est le projet un peu fou imaginé par le conservateur du Musée d'histoire naturelle de Genève Pascal Moeschler et son collègue Eric Achkar, président de la société astronomique genevoise. Initié en 2018, l'événement "La nuit est belle" suscite l'engouement de nombreuses communes genevoises et françaises de la région du Grand Genève qui ont accepté d'éteindre ou de réduire fortement leur éclairage public.

Dans la nuit du 26 au 27 septembre 2019, n'oubliez pas de regarder le ciel et ses milliers d'étoiles.

Présentation du projet "La Nuit est belle", 2018
Présentation du projet "La Nuit est belle", 2018 [RTS]
 

Martine Cameroni pour les archives de la RTS

Publié le 30 septembre 2019 à 00:00 - Modifié le 01 octobre 2019 à 10:07