Modifié le 12 novembre 2019 à 05:59

Il était une fois "Continents sans visa"

L'équipe de Continents sans visa sur la route !
Continents sans visa [RTS]
De 1959 jusqu'en 1969, l'émission de grands reportages "Continents sans visa" permet aux téléspectateurs romands de franchir les frontières helvétiques. A une époque où les voyages lointains sont chers et réservés à quelques chanceux, c'est une fenêtre sur le vaste monde, son altérité, ses enjeux politiques et sociaux, que la TSR propose aux Romands.

Embarquez pour un voyage interactif à travers le monde et dans le temps avec Continents sans visa. Choisissez votre destination parmi la trentaine de documents sélectionnés et laissez-vous emporter!

Des cartes interactives

L'émission

Lancé le 6 novembre 1959, le magazine d'information mensuel Continents sans Visa devient rapidement l'émission phare de la TSR dans les années 60. Ces grands reportages, tournés en Suisse et dans le monde, portent principalement sur des thèmes politiques, économiques et sociaux mais également sur des sujets culturels.

Un style

Au début des années 60, la technique de tournage du « cinéma vérité » (ou « cinéma direct ») s'impose comme un modèle adapté à la télévision, privilégiant une approche humaine pour capter la réalité. Cette façon de tourner est stimulée par le développement révolutionnaire et l'allègement des matériels de prises de vues ou du son, habilement maîtrisés par des cameramen doués qui feront la renommée de la TSR.

Un tournage de Continents sans visa en 1967.
Un tournage de Continents sans visa en 1967. [RTS]

Les pionniers

François Bardet, Gilbert Bovay, Jean-Claude Diserens, Claude Goretta et Jean-Jacques Lagrange, tous réalisateurs, furent les cinq créateurs de ce magazine dirigé par Alexandre Burger. Les journalistes, qui viennent en majorité de la radio et de la presse écrite et qui par la force des choses ne sont pas des "gens d'images", compléteront l'équipe dans un deuxième temps.

Au premier rang : François Bardet (réalisateur), Eliane Heimo (monteuse), Alexandre Burger (journaliste). Deuxième rang : Jean-Claude Diserens (réalisateur) et Jean Dumur (journaliste). Au fond : Marc Schindler (journaliste), Yvan Butler (réalisateur), et François Tranchant (journaliste).
Au premier rang : François Bardet (réalisateur), Eliane Heimo (monteuse), Alexandre Burger (journaliste). Deuxième rang : Jean-Claude Diserens (réalisateur) et Jean Dumur (journaliste). Au fond : Marc Schindler (journaliste), Yvan Butler (réalisateur), et François Tranchant (journaliste). [RTS]

Succès public et récompenses

Dans les années soixante, Continents sans visa devient l'émission la plus regardée de la Télévision suisse romande. L'émission reçoit également de nombreux prix pour la qualité de ses reportages.

Le document exceptionnel "La dernière campagne de Robert Kennedy" se voit notamment récompensée par le prestigieux prix Emmy Award en 1969. Pour ce reportage, une équipe de Continents sans visa suit le sénateur Robert "Bobby" Kennedy lors de sa campagne électorale, et assiste à son assassinat le 5 juin 1968.

En 2018, le réalisateur Jean-Jacques Lagrange et le caméraman André Gazut se souviennent de ces instants aussi tragiques qu'historiques.

USA: 50 ans de la mort de Robert Kennedy assassiné à Los Angeles
19h30 - Publié le 06 juin 2018

Jean-Jacques Lagrange a d'ailleurs consacré un article très détaillé à l'épopée de l'émission :

La suite

557 reportages composent la collection complète de Continents sans visa diffusé jusqu'au 3 avril 1969. L'émission passera le témoin au magazine hebdomadaire Temps présent.

Passé Re-Composé

La rubrique d'archives du 12H45 revient ce 8 novembre sur les grands moments de cette émission phare.

Continents sans visa
Edition Archives - Publié le 08 novembre 2019

Anne-Isabelle Gomez pour les archives de la RTS

Publié le 10 novembre 2019 à 00:00 - Modifié le 12 novembre 2019 à 05:59