Paillettes, brushings, chorégraphies avec de sémillantes danseuses… Claude François, l'idole des jeunes yéyé dans les années 60, a enchaîné les tubes jusqu'à sa tragique disparition, le 11 mars 1978, alors que la France se prenait de passion pour le disco.