Malgré un vaste soutien populaire – une pétition a recueilli plus de 400'000 signatures – les Chambres fédérales décident au printemps 1972 de supprimer la cavalerie. C'en est fini des dragons qui acceptent mal leur affectation dans les troupes mécanisées. La Suisse était alors le dernier pays d'Europe à entretenir des régiments de dragons.