Modifié le 17 septembre 2018

Paroles d'apprentis

Etre apprentie en 1970.
Etre apprentie en 1970. [rts]
La vie des apprentis a-t-elle évolué au cours du temps? Pour donner un éclairage sur la question, nous avons glané dans nos archives des témoignages de jeunes en formation s'étalant sur quatre décennies. Des thèmes ont émergé: les conditions de formation, le statut social de l'apprenti et enfin le genre des métiers.

Les conditions de formation

Les apprentis, larbins des patrons? En 1970, une équipe de la TSR rencontre un groupe de jeunes en formation dans les domaines administratifs et industriels. A plusieurs reprises revient dans les propos l'image du "pommeau", terme familier désignant une personne auquel on attribue les basses besognes. 

L'apprenti va chercher les dix heures, l'apprenti vide les corbeilles à papier, l'apprenti remplit les réservoirs pendant plusieurs mois avant de démonter un carburateur.

Jean-Philippe Rapp, journaliste, 1970

Les apprentis, larbins des patrons?
Regards - Publié le 03 novembre 1970

Le statut social de l'apprenti

Est-ce que nos origines sociales déterminent nos choix en matière de formation? En 1974, l'émission Tremplin mène l'enquête. Le portrait croisé de Maria, fille d'immigrés de condition modeste et de Corinne, issue d'une famille genevoise aisée, semble apporter une réponse évidente.

Dans ma classe, on est que des filles de médecin, d'ingénieur. On n'a pas de fille d'ouvrier.

Corinne, collégienne, 1974

Les classes sociales, comme l'a démontré le sociologue Pierre Bourdieu, sont régies par des règles de reproduction, qui délimitent une ligne de fracture très nette entre les « manuels » et les « intellectuels ».

Etudiante suisse en 1974.
Tremplin - Publié le 06 mars 1974

Le genre des métiers: machos, les apprentis?

Dans les années 60, un avis semble assez unanimement partagé parmi les apprentis: les filles n'y connaissent rien à la technique. On leur concède tout de même certaines qualités: bonnes connaissances du français, application, patience. Nous avons retrouvé deux séquences assez édifiantes: la première est tirée d'une émission de 1961 consacrée au métier de dessinateur technique. L'autre date de 1970, et donne la parole à un apprenti de commerce.

Les filles dessinatrices manquent de technique, paraît-il.
L'Avenir est à vous - Publié le 06 décembre 1961

En 1998, l'émission Temps présent réalise un reportage sur le genre des métiers. Elle donne  notamment la parole à des jeunes ayant choisi une profession traditionnellement réservé à l'autre sexe. Le témoignage de Magali, apprenti mécanicienne sur auto et de Christian, qui suit une formation de gouvernant est révélateur des difficultés à franchir des frontières encore très bétonnées.

Quand je suis arrivée dans l'atelier, les mécanos m'ont regardée avec des yeux grand ouverts. On aurait dit des poissons dans un aquarium.

Magali, apprentie mécanicienne, 1998.

Jeune apprentie mécanicienne, 1998.
Temps présent - Publié le 29 janvier 1998

Et aujourd'hui?

En mars 2018, le site de Swissinfo.ch a réalisé un bilan sur la féminisation des métiers. On y apprend que si une véritable évolution s'est opérée dans certains secteurs professionnels, la ségrégation de genre demeure bien marquée dans le choix d’un métier.

En ce qui concerne l’origine sociale des jeunes en formation, un article de La Tribune de Genève rapporte une étude datant de 2016: elle révèle que le système éducatif suisse ne favorise pas l’ascension sociale et que le milieu d’origine pèse toujours dans le choix d’une carrière.

Même s’il n’est pas exempt de défauts, le système d’apprentissage helvétique est considéré comme un modèle de formation à travers le monde et dans notre pays comme une filière que l’on se doit de valoriser.

Sophie Meyer pour Les archives de la RTS

Publié le 16 septembre 2018 - Modifié le 17 septembre 2018