Modifié le 10 octobre 2019 à 16:51

Le Grand Georges, une pointure du ski

Le skieur Georges Schneider dans les années 50.
Le skieur Georges Schneider dans les années 50. [RTS]
Enfant des Ponts-de-Martel, légende du ski alpin suisse, le Neuchâtelois Georges Schneider surnommé le Grand Georges a notamment été sacré champion du monde à Aspen en 1950. Sa carrière de skieur s'étend sur plus de vingt ans entre 1941 et 1962 et il compte quatre participations aux Jeux Olympiques.

Ses débuts, le Neuchâtelois les fait avec le ski-club de La Chaux-de-Fonds et dans les compétitions régionales mais il perce véritablement lors des championnats du monde d'Aspen aux USA.

Le triomphe d'Aspen

En 1950 lors des compétitions d'Aspen, le patron de l'équipe suisse prend ces images sur le vif et fait notamment le portrait de Georges Schneider, le skieur chaux-de-fonnier. Le Neuchâtelois rentrera avec une médaille d'or en slalom.

Georges Schneider à Aspen en 1950.
Avis aux amateurs - Publié le 26 avril 1991

Des skis Vampire

Les couleurs helvétiques, le champion les porte haut sur les podiums mais également à ses pieds: Georges Schneider skie Authier. En effet le Grand Georges chausse les fameuses lattes Vampire de fabrication suisse. On s'en souvient dans l'émission Echo en 1989.

Aux pieds les skis Vampire.
Echo - Publié le 01 mars 1989

Au Lauberhorn

1954, sur la terrible descente du Lauberhorn, les chutes sont nombreuses et le maître mot pour les skieurs est... prudence! Schneider terminera au 11e rang.

Le skieur neuchâtelois le Grand Georges court au Lauberhorn en 1954.
Résultats sportifs (1958-1973) - Publié le 15 janvier 2017

La chute à Åre

Aux championnats du monde d'Åre en Suède en 1954, c'est la catastrophe pour le Neuchâtelois. Mais il ne renonce pas...

La chute à Are
Ski alpin - Publié le 01 février 1954

Deux grands à Wengen

En 1964, une émission sportive revient sur les moments forts des compétitions de ski de la décennie, non sans émotion. Car en cette année 1957, deux grands champions disputent le slalom de Wengen, le Chamoniard Charles Bozon et Georges Schneider l'un des plus talentueux skieurs suisses: reflets.

Georges Schneider avant le départ à Wengen en 1957.
Sports - Publié le 04 décembre 1964

Le coach

En août 1962, le Grand Georges est nommé entraîneur de l'équipe de ski suisse, il puisera dans son expérience de coureur pour diriger ses poulains. Avril 1963, il est temps pour le coach de faire le bilan de la saison des skieurs suisses.

L'entraîneur Georges Schneider procède à la sélection des coureurs de l'équipe nationale de ski en 1962.
RTS
Quart d heure du sportif - Publié le 19 avril 1963

Le Grand Georges Bar

Georges Schneider était un homme aux intérêts multiples: passionné de moto-cross, il a remporté des courses en 500 cm3; chasseur émérite, il sculptait les crosses de ses fusils. Et au pays l'on se souvient qu'il tenait à La Chaux-de-Fonds un bistrot nommé "Le Grand Georges Bar".

Georges Schneider devant son bar de La Chaux-de-Fonds.
Georges Schneider devant son bar de La Chaux-de-Fonds. [Fonds Jean Buhler - Bibliothèque de La Chaux-de-Fonds - DAV]

Georges Schneider dans son bar après sa reconversion.
Georges Schneider dans son bar après sa reconversion. [Fonds Jean Buhler - Bibliothèque de La Chaux-de-Fonds - DAV]

La disparition tragique

En 1963, l'ancien champion de ski est âgé de 38 ans lorsqu'un dramatique accident de chasse lui coûte la vie. La nouvelle de la mort de Georges Schneider suscite une grande émotion à La Chaux-de-Fonds.

Le skieur neuchâtelois Georges Schneider.
Actualités - Publié le 11 septembre 1963

En hommage

Le ski-club de La Chaux-de-Fonds organisera en 1965 le premier Mémorial Georges Schneider à La Recorne devant des milliers de spectateurs. La récompense: une médaille à l'effigie du champion.

 

 

RTSarchives

Publié le 24 février 2017 à 10:00 - Modifié le 10 octobre 2019 à 16:51

Une longue carrière

Né le 11 juillet 1925 aux Ponts-de-Martel, le Neuchâtelois Georges Schneider surnommé amicalement "le Grand Georges" est un skieur suisse qui mena sa carrière sur plus de deux décennies.

Membre du ski-club de La Chaux-de-Fonds, ce Ponlier débute par une 3e place aux championnats jurassiens en 1941. Classé au 8e rang de la course du Lauberhorn en 1948, Georges Schneider est sélectionné pour les Jeux Olympiques qui se déroulent la même année à St-Moritz: c'est la première des quatre éditions des JO auxquelles il participera. Il y obtient un 13e rang en slalom. Suit en mars 1948 une victoire à l'Arlberg-Kandahar.

En 1950 aux Championnats du monde d’Aspen, le Grand Georges obtient le titre en slalom et reçoit l'accueil enthousiaste de 12'000 personnes qui l'acclament à son retour à La Chaux-de-Fonds.

En 1952, le skieur neuchâtelois est sélectionné pour les Jeux Olympiques d'Oslo où il décroche une 5e place en géant et une 9e en descente, alors qu'une chute l'élimine du slalom.

1956, les Jeux Olympiques se disputent à Cortina d'Ampezzo. Lors du slalom spécial Le Grand Georges casse une pointe de son ski et parvient malgré tout au 5e rang!

Le skieur a 34 ans lors de sa participation en 1960 aux JO de Squaw Valley aux USA: il sera 31e au slalom.
Schneider ne dépose pourtant pas encore les skis et en 1961 il s'arroge une place sur le podium aux championnats suisses de ski de Montana-Crans en terminant deuxième derrière Roger Staub. Une année plus tard, bien qu'évincé de l'équipe suisse par la limite d'âge, il récidive et remporte la 2e place des championnats suisses des disciplines alpines.

Nommé entraîneur de l'équipe nationale de ski en août 1962, Georges Schneider perd la vie le 10 septembre 1963 lors d'un accident de chasse en Suisse centrale.