Modifié le 20 septembre 2019 à 17:23

La Chaîne du Bonheur a 70 ans

La Chaîne du Bonheur à Genève en 1971.
La Chaîne du Bonheur à Genève en 1971. [RTS]
Qui aurait cru qu’une émission de radio créée en 1946 allait devenir l'une des plus grandes organisations de financement de l'aide humanitaire en Suisse ?

Une chaîne de solidarité

Imaginée au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale par le chansonnier Jack Rollan et le journaliste Roger Nordmann, la Chaîne du Bonheur a d’entrée pour mission de collecter des dons en faveur des victimes de la guerre et de catastrophes. L'émission radiophonique est diffusée sur Radio-Sottens pour la première fois le 26 septembre 1946.

Roger Nordman, Loulou Schmit et Jack Rollan en 1978.
Roger Nordman, Loulou Schmit et Jack Rollan en 1978. [Photo A.S.L - RTS]
 

De la solidarité sur les ondes

Malgré le sérieux de ses objectifs - établir une chaîne de solidarité avec les auditeurs -, l'émission veut aussi divertir. La bonne humeur est au rendez-vous: improvisations et chansons se succèdent en cascade. Jack Rollan et Roger Nordmann sont les inventeurs d'un nouveau ton radiophonique qui tranche avec les discours parfois compassés des speakers de l’époque. Et les studios de la radio de se remplir des colis contenant des dons en nature de toutes sortes. Leitmotiv de l'émission, la chanson La Gavotte est entonnée à travers toute la Suisse romande.

Voilà notre programme ! Y'a du bonheur pour tout le monde ! Allez-y Messieurs Dames Y'a du bonheur partout

Roger Nordmann et Jack Rollan

Le 25 janvier 1950, la Chaîne du Bonheur est à Cugy dans le canton de Vaud pour collecter des saucisses. Les enfants du village reprennent en choeur la chanson de l'émission : "Y a du bonheur partout".

Le poste radio au centre de la vie de la famille dans les années 50.
- RTS
Chaîne du bonheur - Publié le 25 janvier 1950

En 1951 est lancée une opération d'aide aux sinistrés des inondations en Italie. Malgré le sérieux de la situation, l'animateur Michel Dénériaz entame une chanson humoristique sur le voyage de Roger Nordmann en Italie.

Camion de la Chaîne du Bonheur en 1968.
RTS
Chaîne du bonheur - Publié le 01 janvier 1951

D'émission en fondation

D'émission de radio, la Chaîne du Bonheur devient, en 1983, une fondation autonome. Son siège est à Genève et ses opérations sont relayées par les différentes chaînes nationales de la SSR.

En 1996, la Chaîne du Bonheur a 50 ans. Retour en archives, sur un demi-siècle d'actions.

Action Bangladesh de la Chaîne du Bonheur en 1971.
Le Téléjournal - Publié le 26 septembre 1996

Les bénévoles

Vedettes, journalistes, anonymes, les bénévoles de la Chaîne du Bonheur donnent de leur temps pour récolter les dons.

Les téléphonistes de la Chaîne du Bonheur pour la Nuit étoilée en 1988.
Les téléphonistes de la Chaîne du Bonheur pour la Nuit étoilée en 1988. [RTS]
 
Jean-Marc Richard en 1998.
Jean-Marc Richard en 1998. [ - RTS]
 
Téléphonistes de la Chaîne du Bonheur en 1979.
Téléphonistes de la Chaîne du Bonheur en 1979. [Gilbert Blondel - RTS]

Les téléphonistes

Offrir du temps c'est aussi une forme de solidarité. Ils sont des dizaines de bénévoles à venir de toute la Suisse pour répondre aux appels des donateurs. En 1996, Le Téléjournal part à la rencontre de ces téléphonistes engagés.

Les téléphonistes de la Chaîne du Bonheur en 1996.
Le Téléjournal - Publié le 21 décembre 1996
 

Des vedettes au service de la Chaîne

En octobre 1970, la Chaîne du Bonheur lance une collecte nationale pour soutenir la lutte contre le cancer. La récolte se fait notamment dans la rue, avec l'aide de vedettes de l'époque: Arlette Zola à Fribourg, Michel Neuville en Valais et Bernard Pichon à Lausanne. Par ici la crousille…

La Chaîne du bonheur récolte des dons pour lutter contre le cancer.
Bonsoir - Publié le 08 octobre 1970
 

Dans les années 80, de grandes soirées de gala sont organisées par la Chaîne du Bonheur pour obtenir des fonds. Animées par Frédéric Dard, les Nuits Etoilées réunissent des stars de la télévision, des humoristes et des chanteurs, offrant aux téléspectateurs du glamour sur fond d'entraide.

Gala de la Nuit étoilée en 1984.
Variétés - Publié le 22 décembre 1984
 

Les collectes

Récolté dans la rue ou sur les ondes, l'argent de la Chaîne du Bonheur permet de financer de nombreux projets nationaux et internationaux.

Quête pour la Chaîne du Bonheur en 1971.
Quête pour la Chaîne du Bonheur en 1971. [RTS]
 
Jean Martel pour la Chaîne du Bonheur en 1988.
Jean Martel pour la Chaîne du Bonheur en 1988. [RTS]
 
Quête pour la Chaîne du Bonheur en 1971.
Quête pour la Chaîne du Bonheur en 1971. [RTS]
 

En 1971, une caravane de la Chaîne du Bonheur parcourt les villes de Suisse romande. La quête se fait dans la rue au gré des rencontres avec les passants. Les dons seront versés aux organismes d'entraide pour les réfugiés du Bengale.

Quête de la Chaîne du Bonheur à Genève en 1971.
Actualités - Publié le 06 novembre 1971

En 1975, la Suisse compte 4'800 chômeurs complets et 27'000 chômeurs partiels. Afin de leur venir en aide, la Chaîne du Bonheur lance une grande journée de solidarité destinée à la création d'un fonds permettant de dépanner ceux qui sont momentanément dans le besoin.

Solidarité pour les chômeurs en 1975.
Actualités - Publié le 18 décembre 1975

En 1980, la Chaîne du Bonheur prépare une campagne de dons pour la journée nationale des réfugiés. Les animateurs de la Radio Suisse romande participent à l'action aux côtés des téléphonistes bénévoles venus de tout le pays pour récolter les promesses de financement.

Opération Réfugiés de la Chaîne du Bonheur en 1980.
Un jour une heure - Publié le 20 juin 1980

Opérations bonheur

Au fil des années, 34 journées nationales de solidarité ont été menées. Les personnes dans le besoin en Suisse, l'aide à l'enfance, l'aide en cas de catastrophe naturelle en ont notamment été les bénéficiaires.

Gaston Perret, Jean-Claude Gigon et Alphonse Kehrer en 1979.
Gaston Perret, Jean-Claude Gigon et Alphonse Kehrer en 1979. [Gilbert Blondel - RTS]
 

Aide nationale et internationale

Agadir, Mattmark, le Biafra, la lutte contre le racisme ou encore le combat contre la lèpre. En 1978, l'émission Un jour une heure revient sur les différentes opérations de la Chaîne du Bonheur depuis 30 ans. 30 ans de solidarité en Suisse comme à l'étranger.

Les opérations de la Chaîne du Bonheur en 1978.
Un jour une heure - Publié le 01 décembre 1978
 

L'exemple d'Air Bonheur

Un rêve devenu réalité ? Grâce à l'opération Air Bonheur, une centaine de personnes âgées se retrouvent à l'aéroport de Genève-Cointrin, destination les Baléares, pour voir la mer pour la première fois. En effet, en décembre 1974, la Chaîne du Bonheur lance une opération destinée aux retraités n'ayant jamais eu l'occasion de prendre des vacances à l'étranger. En février 1975, 21'000 francs leur permettront d'accéder à un repos bien mérité.

Opération Air Bonheur en 1974.
Un jour une heure - Publié le 09 décembre 1974
 
Opération Air Bonheur en 1975.
Un jour une heure - Publié le 06 février 1975

Les plus grandes collectes de la Chaîne du Bonheur

Le 9 avril 1999, la Chaîne du Bonheur organise une journée nationale de solidarité en faveur des personnes déplacées au Kosovo. Avec 49 millions de francs suisses, c'est l'une des plus grandes collectes de l'histoire de la Chaîne. C'est un Jean-Marc Richard engagé qui encourage ce jour-là les téléspectateurs à la générosité en faveur des victimes du conflit.

Jean-Marc Richard en 1999.
Le Téléjournal - Publié le 09 avril 1999

Le 14 octobre 2000, une coulée de boue emporte un tiers des habitations du village de Gondo. Elle tue 13 personnes et provoque d'énormes dégâts matériels. Les pluies torrentielles qui s'abattent sur le Valais et le Tessin touchent également d'autres localités. La collecte au profit des victimes des intempéries en Suisse récoltera 74 millions de francs.

Chaîne du Bonheur en 2000.
Le Téléjournal - Publié le 20 octobre 2000

227 millions de francs suisses ! C'est le record absolu des dons à la Chaîne du Bonheur. Lorsqu'une vague gigantesque détruit des kilomètres de côtes de l'océan Indien, le 26 décembre 2004, ils sont nombreux à répondre à l'appel pour les victimes du tsunami.

Journée de solidarité de la Chaîne du Bonheur en 2005.
Le Téléjournal - Publié le 06 janvier 2005

La Chaîne du Bonheur est devenue, en 70 ans d'existence, une institution. Considérée comme l'un des meilleurs systèmes de collecte en Europe, elle reverse 100% des dons aux 25 organisations suisses d'entraide accréditées.

RTSarchives

Publié le 19 septembre 2019 à 08:00 - Modifié le 20 septembre 2019 à 17:23