Un slogan pour Cuba.

Les événements clés

Publié le 12 mars 2000 à 00:00 - Modifié le 30 novembre 2018 à 14:43

Cuba, la crise des missiles

A son arrivée au pouvoir, avec l'aide du Che en 1959, Fidel Castro nationalise les propriétés américaines. Les USA ripostent par un embargo, les relations s'enveniment. En 1961, le désastreux débarquement de la Baie des Cochons, organisé par des Cubains anticastristes, creuse encore le fossé. Octobre 1962, deux semaines durant, le monde retient son souffle et craint une guerre nucléaire: Khrouchtchev négocie le droit d'installer des missiles sur l'île de Cuba. Un acte de guerre pour Kennedy. Après un bras de fer, URSS et USA parviennent à un accord. La guerre n'aura pas lieu... de justesse.

  • Castro entre à la Havane

    Octobre 1959, Fidel Castro a rendez-vous avec les Cubains enthousiastes.

    L'enthousiasme populaire confine au délire à l'entrée de Fidel Castro à la Havane ce 23 octobre 1959. Avec son uniforme kaki, sa barbe et sa manière d'haranguer le peuple, le jeune révolutionnaire cubain sait susciter l'espoir du changement et de la démocratie.

    Cette correspondance du journaliste de la Radio Suisse Romande restitue ce que l'événement a d'exceptionnel.

    Le son de ce document a subi des détériorations.

    (Source photo: TSR 1965)

    Fidel Castro en 1960.
    -
    Emission sans nom - Publié le 23 octobre 1959
  • L'échec de la Baie des Cochons

    Interview de Jean Ziegler sur la situation à Cuba en avril 1961.

    Le 15 avril 1961, c'est le débarquement de la Baie des Cochons. Des exilés cubains soutenus par les Etats-Unis ont tenté de renverser le pouvoir de Fidel Castro. Cette opération se solde par un échec retentissant et accroît la tension au sein de la population cubaine et l'animosité de Castro envers les Etats-Unis.

    Le sociologue Jean Ziegler a rencontré le "Lider Maximo" à plusieurs reprises. A la veille de la crise des missiles, interrogé dans l'émission La Terre est ronde du 22 avril 1961, il brosse le portrait d'un pays à l'équilibre fragile et de son président.

    (Source photo: Wikimedia commons)

    Drapeau de Cuba.
    - Wikimedia commons
    Terre est ronde - Publié le 22 avril 1961

  • Une conférence pour la détente

    Janvier 1962, quatre spécialistes analysent la situation tendue à Cuba.

    Le 28 janvier 1962: les relations entre Cuba et les Etats-Unis sont extrêmement tendues.

    Lors d'une conférence à Punta del Este, le secrétaire d'Etat américain, Dean Rusk rencontre le président de la République cubaine, Osvaldo Dorticos en vue d'une détente américano-cubaine.

    Les chances et les enjeux d'une telle rencontre? Continents sans Visa donne la parole à quatre spécialistes de la question cubaine.

    Une semaine après, le 7 février 1962, les Etats-Unis mettront en place un embargo contre le gouvernement de Cuba.

    La question cubaine en 1962.
    Continents sans visa - Publié le 28 janvier 1962

  • Crise des missiles

    Octobre 1962, le soutien soviétique à Castro a failli provoquer la guerre.

    Le 22 octobre 1962, des avions espions américains décèlent l'implantation de fusées soviétiques à Cuba. Le président Kennedy décide aussitôt le blocus de l'île. Les Etats-Unis déploient des unités navales et des avions de combat. Le coup de force des Soviétiques pourrait conduire à la guerre.

    Mais le 27 octobre, Khrouchtchev propose de démanteler ses installations si les USA renoncent à envahir Cuba et retirent leurs fusées Jupiter de Turquie. C'est un pas vers la résolution de ce conflit diplomatique qui prendra fin deux jours plus tard avec la levée du blocus américain.

    Jamais le monde n'a été aussi proche d'une guerre nucléaire…

    Fidel Castro.
    Continents sans visa - Publié le 06 janvier 2019

  • Kennedy rassure

    En septembre 1962, la position des Etats-Unis sur le sort de l'île de Cuba est très attendue.

    Dans le contexte fragile de guerre froide à Cuba, la déclaration du président des Etats-Unis est très attendue.

    John Fitzgerald Kennedy déclare en substance que le renforcement militaire russe à Cuba ne constitue pas, pour le moment, une menace pour les USA.

    Cependant, le gouvernement américain surveille de très près la situation. Dans le cas d'une menace pour les installations au Cap Canaveral, le camp militaire de Guantanamo ou le canal de Panama, une intervention immédiate sera mise sur pied.

    Intervention qui aura finalement lieu un mois plus tard et qui marque le début de la crise des missiles.

    (Source photo: Keystone)

    John F. Kennedy à la Maison blanche.
    - Keystone
    Miroir du monde - Publié le 14 septembre 1962

  • Le Che est à Genève

    En avril 1964, le ministre de l'industrie de Cuba, le Che répond à la TSR.

    L'équipe de l'émission Point, conduite par le journaliste Jean Dumur, rencontre Ernesto «Che» Guevara à l'Hôtel Intercontinental, à Genève. Il occupe alors le poste de ministre de l'industrie et se trouve à Genève pour une conférence internationale. C'est pourquoi le «Che» s'exprime en français. A notre connaissance, c'est la seule interview faite en français de Guevara.

    Avec décontraction, «Che» Guevara évoque les questions essentielles de la politique cubaine, notamment les conséquences du blocus américain, le rapprochement avec l'URSS et les perspectives d'une extension de la révolution en Amérique latine.

    Une année après cette interview, il quittera ses fonctions ministérielles pour organiser la guerre révolutionnaire en Amérique latine. Le 8 octobre 1967, il est arrêté par l'armée bolivienne et exécuté le lendemain.

    Che Guevara à Genève en 1964.
    Point - Publié le 15 avril 1964

  • Un incident relance la crise

    En 1964, des pêcheurs cubains voguent en eaux américaines.

    Un incident en apparence insignifiant, va relancer la crise entre Cuba et les Etats-Unis.

    Des pêcheurs cubains naviguent dans les eaux territoriales américaines et sont arrêtés en Floride. Par mesure de rétorsion, Fidel Castro arrête l'approvisionnement en eau de la base militaire de Guantanamo.

    Mais est-ce bien un simple incident ou un acte prémédité et délibéré de Cuba? Le mauvais souvenir de la crise des missiles refait surface.

    (Source photo: Wikimedia commons)

    A Cuba avec Castro
    - par un photographe anonyme
    Miroir du monde - Publié le 07 février 1964

  • Cuba entr'ouvre les portes

    En 1965, Fidel Castro est contraint à une ouverture vers les Etats-Unis.

    Une faible ouverture vers les Etats-Unis, c'est ce que consent Fidel Castro aux Cubains qui veulent rejoindre, en 1965, leur famille exilée en Floride. Cette ouverture du régime permet à l'équipe de Continents sans visa de séjourner à Cuba pour rendre compte de la réalité quotidienne de ce pays aspirant à devenir un modèle du socialisme.

    Fidel Castro est contraint à une ouverture vers les Etats-Unis.
    Continents sans visa - Publié le 02 décembre 1965