L'abbatiale de Payerne

Grand Format Un joyau roman

RTS

Introduction

Fermée au public depuis fin 2016 pour des travaux de restauration, l’abbatiale de Payerne aurait dû être inaugurée le 14 mai 2020. Le coronavirus a eu raison de ces célébrations qui sont reportées d’un an. L'ouverture du site, elle, devrait avoir lieu durant l'été 2020. Incendies, désaffectation, menaces d’effondrement : en plus de mille ans d’histoire, l’abbatiale a connu bien d’autres vicissitudes. Evocation en archives d’un des plus beaux joyaux de l’art roman en terre helvétique.

Une histoire millénaire

Chapitre 01

RTS

On a l'habitude d'associer l’abbatiale de Payerne à la reine Berthe. Si le personnage a bien existé, la figure populaire de la Filandière distribuant l'aumône sur son cheval relève largement de la légende.

La reine Berthe, dite la Filandière ou la reine fileuse. [RTS]La reine Berthe, dite la Filandière ou la reine fileuse. [RTS]

On doit en fait la fondation de l'abbatiale à la fille de Berthe, Adélaïde, impératrice du Saint-Empire et épouse d'Otton Ier. Comme Romainmôtier et Villars-les-Moines, le monastère de Payerne dépend de l'abbaye bénédictine de Cluny. Si une première église est bâtie aux alentours de l'an 960, la construction de l'édifice actuel commence à partir de l’an 1000, sous la direction de l’abbé Odilon. Son successeur Hugues achève les travaux une cinquantaine d'années plus tard.

Ancien conservateur de l’abbatiale de Payerne, Jean-Louis Kaenel retrace en 1991 les principales étapes de la construction du bâtiment.

Abbatiale de Payerne [RTS]
Racines - Publié le 9 juin 1991

En 1964, pour l'émission TV scolaire, le journaliste Guy Ackerman évoque la naissance de l'art roman et le rôle central joué par l'abbaye de Cluny dans sa diffusion en Europe.

L'abbaye de Cluny, un des grands centres romans de l'Europe monastique. [RTS]
TV Scolaire - Publié le 18 novembre 1964

Entre histoire et légende : le professeur Henri Perrochon dresse le portrait de la reine Berthe de Bourgogne.

Les légendes de la reine Berthe [RTS]
Documentaires - Publié le 26 mars 1968

Les fouilles menées entre 1953 et 1962 dans l'abbatiale ont permis de documenter l'histoire de la fondation du monastère.

Les fouilles dans l'abbatiale de Payerne [RTS]
Dimensions - Publié le 19 novembre 1973

De la Réforme aux travaux de restauration

Chapitre 02

RTS

Les Bernois amènent la Réforme à Payerne en 1536. Moins de vingt ans plus tard, les moines sont chassés et le cloître détruit. Désaffectée, l’abbatiale fera office au fil des siècles de grenier, de fonderie de cloches, de cantonnement militaire ou encore de prison. En 1968, Louis Savary-Vonnez, un ancien de Payerne, se souvient.

Le choeur de l'abbatiale avant les grands travaux de restauration des années 20. [RTS]
Documentaires - Publié le 26 mars 1968

C’est seulement en 1926, sous l'impulsion de l'archéologue cantonal Louis Bosset, que des travaux de restauration visant à restituer à l’édifice son aspect original sont entrepris. Pierre Margot, architecte spécialisé dans les monuments historiques, reprend le flambeau en 1951 et finalise l'ambitieux projet. 

On a cherché à remettre l'édifice dans son état d'avant la Réforme, en éliminant des éléments comme les planchers, les portes de grange et les wc des prisonniers.

Pierre Margot, architecte

Pierre Margot explique sa démarche de restauration de l'intérieur de l'abbatiale.

L'architecte Pierre Margot en 1973. [RTS]
Dimensions - Publié le 19 novembre 1973

L'extérieur a également demandé un travail de transformation en profondeur.

La restauration de l'abbatiale de Payerne [RTS]
Dimensions - Publié le 19 novembre 1973

Intérieur de l'abbatiale de Payerne dans les années 20. [RTS]Intérieur de l'abbatiale de Payerne dans les années 20. [RTS]

Bas-côtés nord avant la restauration, avec ses adjonctions d'une série de fenêtres carrées, d'un avant-toit et d'un couvert.

Archives RTS [RTS]Archives RTS [RTS]

L'ensemble du bâtiment avant la restauration.

Archives RTS [RTS]Archives RTS [RTS]

Bas-côtés nord après la restauration, avec mise en valeur des colonnes lombardes et des ouvertures d'origine.

Archives RTS [RTS]Archives RTS [RTS]

L'ensemble du bâtiment après la restauration (de nombreuses ouvertures ont été rebouchées).

Archives RTS [RTS]Archives RTS [RTS]

Les sculptures de Payerne

Chapitre 03

Admirée pour son architecture sobre et harmonieuse, l'abbatiale de Payerne recèle d'autres trésors : ses chapiteaux ornés. Perchés pour certains au sommet des voûtes, ils ne sont pas toujours accessibles au regard. En 1964, une caméra de la TSR s'élève pour en capter la saisissante beauté.

Archives RTS [RTS]Archives RTS [RTS]

Quelle vie intense reflètent ces visages dont les traits simplifiés évoquent, fait curieux, les arts d'orient et la sculpture moderne

Guy Ackermann, journaliste

Archives RTS [RTS]Archives RTS [RTS]

Archives RTS [RTS]Archives RTS [RTS]

Le tailleur de pierre de l'abbatiale de Payerne veille depuis plus de vingt ans sur ces joyaux. Il a travaillé sur les grands chantiers de restauration où il a notamment fallu reboucher toutes les fenêtres "bernoises", creusées dans les murs depuis la Réforme.

Les chapiteaux sculptés de l'abbatiale de Payerne [RTS]
TV Scolaire - Publié le 18 novembre 1964

Le vieux tailleur de pierre n'imaginait pas en 1964 que les travaux de restauration seraient encore à l'ordre du jour au deuxième millénaire.

Un écrin pour la musique

Chapitre 04

RTS

Dotée d'une excellente acoustique, l'abbatiale de Payerne a accueilli de nombreux événements musicaux. En 1980, la Télévision Suisse romande s'y installe pour y enregistrer la première édition de L'Etoile d'Or, un concours de chants de Noël s'adressant aux chorales de Suisse romande. Le réalisateur Jean-Louis Roy est le maître d'oeuvre de cette émission et la Maîtrise de Saint-Pierre-aux-Liens de Bulle l'interprète de son générique.

Le concours de chants de Noël de L'Etoile d'Or. [RTS]
Un jour une heure - Publié le 8 décembre 1980

Avec son "Noël à danser", le petit choeur de Sainte-Thérèse de Fribourg, placé sous la direction d'André Ducret, remporte la finale de l'étoile d'Or 1980.

Le Petit Choeur de Sainte Thérèse, vainqueur de la première édition de L'Etoile d'Or. [RTS]
Etoile d'Or - Publié le 25 décembre 1980

Bach célébré à l'abbatiale en 1981. Un extrait de la cantate BWV82 "Ich habe genug", interprétée par le chanteur Kurt Wydmer et  l'Ensemble Bach de Lutry.

Bach célébré à l'abbatiale de Payerne en 1981. [RTS]
Musique - Publié le 22 février 1981

Périls et renaissance

Chapitre 05

RTS

L’abbatiale souffre depuis le début de sa construction d’un déséquilibre de structure, les murs de l’édifice ayant tendance à s’écarter et à s’incliner. Sauvé d’un premier écroulement au 19e siècle grâce à la pose de tirants métalliques, puis de renforts en béton, l'édifice se trouve à nouveau en danger en 2010 : une pierre de la voûte menace de tomber et d'emporter avec elle une partie du plafond. L’architecte Jacques Besson et le municipal en charge de l’urbanisme Gérald Etter font part de leur inquiétude.

L'abbatiale de Payerne en danger [RTS]
Couleurs locales - Publié le 13 avril 2010

Suite à ce constat, des contreforts extérieurs en acier devront être posés en urgence. La commune de Payerne part en quête de fonds pour assurer la pérennité de son joyau roman. Grâce au soutien de la Confédération, du canton de Vaud et de différentes fondations, elle peut lancer en 2013 un premier plan de sauvegarde. En 2016, l’abbatiale est fermée pour une nouvelle campagne de restauration. Une occasion aussi de repenser la mise en valeur de l'édifice.

Images RTS [RTS]Images RTS [RTS]

Ce 14 mai 2020, tout était prêt pour rendre aux Payernois et aux amoureux de l'art roman une abbatiale réinventée. Il faudra encore patienter quelques semaines.

Sources

Chapitre 06

L'art roman

Emission TV scolaire du 18.11.1964 / journaliste : Guy Ackermann / Réalisateur : Pierre Koralnik. Lien à l'émission

Une visite à l'abbatiale de Payerne

Emission Racines du 09.06.1991 / journaliste : Pierre Gieslin / Réalisatrice : Catherine Borel. Lien à l'émission

L'art de la conservation

Emission Dimension du 19.11.1973 / journalistes : Alex Décotte et Henri Stierlin / réalisateur : Pierre Barde. Lien à l'émission