Zone d'ombre

26 novembre 2014

Laurent Ségalat

Le 30 novembre 2012, Laurent Ségalat est condamné par la justice vaudoise à 16 ans de prison pour le meurtre de sa belle-mère. Acquitté en première instance, puis condamné en appel, ce généticien français renommé réside depuis en France, pays qui n’extrade pas ses ressortissants. Il continue de clamer son innocence, alors qu’un mandat d’arrêt international vient d’être lancé contre lui. Au cœur d’une des affaires judiciaires les plus mystérieuses de ces dernières années, Laurent Ségalat se confie à Zone d’Ombre.
577 vues
Acheter
  • Suggestions