C'est dans un décor toujours idyllique, depuis la rade de Genève, que les 567 bateaux inscrits se sont élancés ce matin à 10h après le coup de canon.

Le départ expliqué par Dominique Ardin, président du comité d'organisation (1993 - 1995)

interview de Dominique Ardin, président du comité d'organisation (1993 - 1995) [RTS]interview de Dominique Ardin, président du comité d'organisation (1993 - 1995) / RTS Sport Bonus / 01:13 / le 17 juin 2017

Le coup de canon lance la course


Revivez le départ du Bol d'Or

quelques images de la course. [RTS]quelques images de la course. / RTS Sport Bonus / 00:54 / le 17 juin 2017

Après un coude à coude serré entre les 2 favoris Alinghi et Ladycat Powered by Spindrift, c'est le premier qui a finalement franchi la ligne d'arrivée en tête en 5h11'06". Insuffisant toutefois pour améliorer la marque de Peter Leuenberger sur Triga IV, qui avait bouclé la régate en 5h01' 50'' en 1994.

Alinghi franchit la ligne d'arrivée

Alinghi franchit la ligne d'arrivée [RTS]Alinghi franchit la ligne d'arrivée / RTS Sport Bonus / 00:20 / le 17 juin 2017

Après leur sacre, les vainqueurs ont eu droit au traditionnel champagne avant de goûter pour certains à l'eau du lac, histoire de se rafraichir. Et à l'heure des interviews, la bonne humeur était évidemment au rendez-vous même si la course fut serrée.

"Cela ne s'est pas joué à grand-chose, confirme Arnaud Psarofaghis, barreur. Lors de l'entrée du petit lac au retour, on était au coude à coude avec Spindrift. On a fait 2 choix stratégiques différents et le nôtre fut le meilleur. Sur le moment, on n'a pas pensé au record, on était concentré sur notre duel face à eux. On savait qu'on en était proche mais on avait d'autres choses plus importantes en tête."

Un beau match avec Spindrift

Nils Frei
 

Cette victoire, la 2e en D35 après 2011, est bien sûr un soulagement après l'échec l'année dernière face à... Ladycat. "C'est une libération et un soulagement car cela fait un moment que l'on s'entraîne pour ce Bol d'Or. C'est une grande joie d'avoir réalisé une belle course", conclut Psarofaghis.

D'autant plus que la météo a été du côté des marins comme le confirme Nils Frei, régleur de grand-voile. "On a eu des conditions exceptionnelles, c'est assez rare d'avoir une bise comme celle-ci. Cela a été un très beau match avec Spindrift".

Enfin, toute l'équipe n'a pas manqué de rendre hommage à Ernesto Bertarelli, actuellement aux Bermudes pour la Coupe de l'America des jeunes. "Il n'a pas pu venir naviguer avec nous mais on l'a eu au téléphone et il est super content. Cette victoire, on la lui dédie car sans lui, on ne serait pas là sur ce podium aujourd'hui".

Quelques images de la course

le départ du Bol d'Or [RTS]le départ du Bol d'Or / RTS Sport Bonus / 01:04 / le 17 juin 2017 

 

Genève, Floriane Galaud - @FlorianeGalaud

A lire aussi: Alan Roura: "L'objectif? Passer un bon moment sur l'eau"

D.Bertarelli: "Tous les marins rêvent un jour de le rajouter à leur palmarès"