Les soucis techniques (ballast, voie d'eau…) et la météo exécrable prévue dans le Golfe de Gascogne ont eu raison ce matin de l'enthousiasme d'Alan Roura.

Contraint à faire escale à Roscoff en raison d'une accumulation de soucis techniques, le jeune skipper suisse fait repris la mer hier en fin de matinée avant de rebrousser chemin. Après une nuit de réflexion et de tergiversation, la mort dans l'âme, il a annoncé son abandon ce mercredi à 8h30.

"Je n'ai plus confiance en Exocet"

"C'est plein de petits soucis accumulés. Je n'ai plus confiance en Exocet pour partir. Avec un bateau, on forme un couple, on a le droit de s'engueuler mais pas au départ pour 3 500 milles. Le divorce est là", déclare Roura sur le site officiel de la Route du Rhum.

"La météo annoncée est exécrable, si je repars, je dois dans tous les cas faire une autre escale à La Corogne. Donc il n'y a plus de course qui existe. Or je suis parti pour une course. Si c'est pour convoyer un bateau jusqu'aux Antilles, faire 8 000 milles juste pour faire l'aller-retour, cela n'a pas d'intérêt".

alt