Quatre combats, trois victoires: le bilan de Robra, qui avait préparé son tournoi en Mongolie et au Japon notamment, est presque parfait. Son billet olympique déjà en poche avant ces joutes russes, la judoka, basée une bonne partie de l'année à Macolin, a pu se livrer de manière totalement libérée pour décrocher sa deuxième médaille européenne.


Seul accroc de la journée, une (courte) défaite par waza-ari en demi-finale contre la Néerlandaise Edith Bosch, classée au 2e rang mondial. En grande difficulté devant celle qui allait ensuite s'emparer du titre contre la Polonaise Katarzyna Klys, Robra a été avertie trois fois pour trop de passivité.


La forme affichée par la judoka est un signe encourageant à <br/><span class=La forme affichée par la judoka est un signe encourageant à -trois mois des JO de Londres (12 podiums dont 4 victoires en Coupe du monde, Masters, Grand Prix ou Grand Chelem). [TALENTS HANDOUT - Keystone]trois mois des JO de Londres (12 podiums dont 4 victoires en Coupe du monde, Masters, Grand Prix ou Grand Chelem). [TALENTS HANDOUT - Keystone]' data-width='1024' data-height='682'/>La Genevoise a toutefois su surmonter sa déception pour se défaire avec la manière (ippon) d'une autre Néerlandaise, Linda Bolder. Cette même adversaire contre laquelle elle avait remporté le bronze à Vienne en 2010. "A l'époque, j'avais gagné grâce à une technique de hanche avec une feinte, se souvient Robra. Cette fois-ci, j'ai triomphé grâce à une attaque frontale au niveau des jambes."


Hischier et Chammartin en ballottage

Juliane Robra est l'unique qualifiée helvétique à l'heure actuelle. Deux autres combattants conservent encore une chance de défendre les couleurs suisses à Londres cet été, le Fribourgeois Ludovic Chammartin (60 kg) et le Genevois Dominique Hischier (90 kg). Si Chammartin a connu l'élimination d'entrée aux Européens, il pourrait quand même être du voyage selon les résultats des autres championnats continentaux qui se disputent actuellement, ainsi que grâce à d'autres critères de repêchage.


Pour Hischier, la donne est assez claire: samedi, il doit intégrer le top 7 pour gagner son billet olympique. Quoi qu'il en soit, les deux judokas connaîtront leur sort au plus tard en début de semaine prochaine.


si/fayet