A 36 ans - il les a fêtés ce dimanche -, Marco Chiudinelli est tenté de mettre un terme très bientôt à sa carrière. "Je commence à y réfléchir, indique-t-il. Mais ma décision n'est pas arrêtée". Son classement actuel - 262e - l'incitera très certainement à entendre la voix de la sagesse. Avec un tel rang à l'ATP, le Bâlois se ferme les portes non seulement des qualifications des tournois du Grand Chelem mais aussi de la majorité des tableaux principaux des Challengers. A quoi bon donc continuer...

Mais ce week-end, Chiudinelli entend s'offrir un dernier plaisir: une victoire avec la Suisse synonyme de maintien dans le Groupe mondial dans la ville où il s'est tant entraîné tout au long de sa longue carrière. "Je suis arrivé lundi dernier déjà à Bienne. Je voulais prendre le temps de bien prendre mes marques, souligne-t-il. La nouvelle salle offre des conditions de jeu différentes de celles des courts du Centre national avec un rebond plus haut et un revêtement plus lent. J'ai un bon feeling. J'ai le sentiment d'avoir retrouvé mon jeu. Je me sens bien mieux en tout cas qu'en juin, juillet et août."

ats/tai