L'annonce a été faite par Jean-François Collet, le directeur de l'épreuve, qui attend encore le feu vert de la WTA. Doté de 250'000 dollars, ce tournoi remplacerait celui de Bad Gastein en Autriche.

La Suisse, qui dispose de trois tournois ATP à Bâle, Genève et Gstaad, n'a plus accueilli une épreuve WTA depuis 2008, lorsque le circuit féminin faisait encore halte au Hallenstadion de Zurich. Gstaad a aussi déjà organisé un tournoi dames, mais cela remonte à 1964.

Si la station de l'Oberland devait rejoindre le calendrier de la WTA, cela provoquerait assurément un bel engouement sachant que la Suisse dispose de deux joueuses de premier plan, Belinda Bencic (WTA 8) et Timea Bacsinszky (WTA 14).

ats/jbla