Mise à jour le 28 janvier 2013

Stanislas Wawrinka dans une autre dimension

Stanislas Wawrinka espère désormais surfer..

Stanislas Wawrinka espère désormais surfer.. [Dennis Sabangan - Keystone]

Sans conteste, ce 8e de finale de l'Open d'Australie a été LE match de la quinzaine. Stanislas Wawrinka est passé à un cheveu d'éliminer Novak Djokovic, le futur vainqueur (défaite 12-10 au 5e set).

Abattu dans un premier temps après ce match d'anthologie, le Vaudois regarde désormais l'avenir peut-être avec un autre oeil. Il a prouvé, pour ceux qui en doutaient encore, avoir les moyens de battre des membres du top-5.

Son prochain défi est la rencontre de Coupe Davis face à la République tchèque en fin de semaine à Genève. Avant ce rendez-vous, Stanislas Wawrinka s'est confié avec le sourire à RTSsport.ch.

RTSsport.ch: Après ce match contre Djokovic, vous avez reçu combien de sms et de messages sur les réseaux sociaux?

STANISLAS WAWRINKA: Je n'avais jamais reçu autant de messages positifs et d'encouragements après un match. Je n'ai pas compté, mais il y en avait énormément (ndlr: depuis ce match, Stan a gagné plus de 17'000 abonnés sur Twitter pour arriver à 71'000).

RTSsport.ch: Pendant la rencontre, des sportifs tels Cancellara, Meichtry, Clijsters ou Chris Evert ont twitté des "Go Stan"...

STANISLAS WAWRINKA: C'est très sympa! C'est vrai que je connais ces personnes, et ça fait toujours plaisir.

"Il y a tellement de positif"

RTSsport.ch: Avec une semaine de recul, avez-vous pris conscience de la dimension atteinte par cette rencontre?

Le match entre Djokovic et Wawrinka a marqué les esprits.

Le match entre Djokovic et Wawrinka a marqué les esprits. [Keystone]

 STANISLAS WAWRINKA: Oui, c'est le match qui a suscité le plus d'intérêts de toute ma carrière. Après, la déception est toujours présente avec une défaite aussi serrée. Mais il y a tellement de positif à en retirer qu'il faut essayer de continuer dans cette direction.

RTSsport.ch: Quels sont, justement, les enseignements d'un tel match?

STANISLAS WAWRINKA: C'est de constater que je suis capable de tenir 5h face au no1 mondial, que ce soit au niveau du jeu, du physique ou du mental. Je suis sur la bonne voie et je dois continuer à travailler pour progresser.

RTSsport.ch: Quand on connaît votre potentiel et votre talent, pourquoi n'êtes-vous pas classé dans le top-10?

STANISLAS WAWRINKA: C'est très simple. Il y a beaucoup de très bons joueurs dans le top-10, mais aussi dans le top-20 et le top-30. La densité est énorme et on sait tous très bien jouer au tennis. Ceux qui sont devant moi sont tout simplement plus forts.

"Je suis toujours à la recherche d'un entraîneur"

RTSsport.ch: Depuis plusieurs mois, vous n'avez plus d'entraîneur attitré. Severin Lüthi vous accompagne sur certains tournois. Qu'en est-il exactement?

STANISLAS WAWRINKA: Je suis toujours à la recherche d'un entraîneur. Je n'ai pas encore trouvé la bonne personne. J'ai la chance justement d'avoir Severin Lüthi, le capitaine de Coupe Davis, avec qui je m'entends très bien depuis de nombreuses années. Il me donne des coups de mains beaucoup plus souvent depuis un an. J'ai la chance aussi que Federer le laisse venir avec moi sur certaines semaines d'entraînement. Il m'aide beaucoup lors des tournois où Federer est également engagé.

RTSsport.ch: Un entraîneur qui soit en permanence avec vous, cela vous manque-t-il?

STANISLAS WAWRINKA: Non pas du tout! Mais comme je cherche toujours à progresser, peut-être aurais-je besoin d'un entraîneur à temps plein.

"Je me vois bien jouer encore 4-5 ans"

RTSsport.ch: Dans deux mois, vous aurez 28 ans. Savez-vous déjà jusqu'à quand vous souhaitez continuer à jouer?

Le Vaudois a atteint une nouvelle dimension dans ce match avec un niveau de jeu monumental.

Le Vaudois a atteint une nouvelle dimension dans ce match avec un niveau de jeu monumental. [Keystone]

STANISLAS WAWRINKA: J'espère avoir encore de belles années devant moi. Je me vois bien jouer encore 4-5 ans. Je fais le maximum justement pour durer, ne pas trop surcharger mon calendrier pour que la motivation soit toujours présente.

RTSsport.ch: Un mot sur la Coupe Davis. Vous l'avez toujours jouée, "sacrifiant" parfois votre carrière pour cette compétition. Pourquoi?

STANISLAS WAWRINKA: C'est un choix, une envie, une chance aussi. La Coupe Davis a toujours été importante pour moi. Je l'ai toujours dit, c'est une priorité dans ma carrière même si ces dernières années, on n'a obtenu très peu de bons résultats. Pour moi, c'est aussi important de représenter son pays. C'est un honneur de pouvoir jouer pour la Suisse concrètement.

RTSsport.ch: Ce 1er tour contre la République tchèque, est-ce mission impossible?

STANISLAS WAWRINKA: Non, en tennis il y a souvent des surprises, surtout en Coupe Davis. Maintenant, c'est évident que ce sera un week-end compliqué. Mais on va se battre pour essayer de remporter trois points.

Propos recueillis par Stéphane Altyzer

Oui ou non, Stan a choisi

RTSsport.ch: Pour conclure cet entretien, six questions auxquelles vous ne pouvez répondre que par oui ou par non.
Stanislas Wawrinka peut-il encore mieux jouer que lors de cette fameuse rencontre face à Novak Djokovic?

STANISLAS WAWRINKA: Oui.

RTSsport.ch: Stanislas Wawrinka finira-t-il la saison dans le top-10?

STANISLAS WAWRINKA: (rires) Joker!

RTSsport.ch: Y a-t-il du dopage dans le tennis?

STANISLAS WAWRINKA: Oui, puisqu'il y a déjà eu des cas positifs.

RTSsport.ch: Avez-vous des soupçons (de dopage) concernant Novak Djokovic?

STANISLAS WAWRINKA: Non.

RTSsport.ch: L'attitude de Roger Federer concernant la Coupe Davis vous agace?

STANISLAS WAWRINKA: Non.

RTSsport.ch: Le Lausanne HC (dont vous êtes un des membres du conseil d'administration) sera-t-il promu en LNA au terme de la saison?

STANISLAS WAWRINKA: Un grand oui!