Dominique Gisin (26 ans) paraît métamorphosée. La charmante Obwaldienne, sa licence de pilote désormais en poche, a vu sa confiance décuplée par une "super préparation" estivale, dit-elle, et aborde donc l'hiver avec de grandes ambitions. De quoi étoffer un palmarès qui ne compte (encore) que trois victoires...


Spécialiste de vitesse avant tout, Gisin s'attaque désormais également au géant. Avec un succès certain, puisqu'à l'occasion du premier géant de sa carrière, à Sölden, elle a pris la 11e place!


A quelques heures d'embarquer pour Miami (préparation physique) puis le Colorado (entraînement sur neige), Dominique Gisin s'est confiée à tsrsport.ch, avec sa bonne humeur légendaire, avant le véritable coup d'envoi de la saison de Coupe du monde, ce week-end à Aspen (géant + slalom).


"Ma licence de pilote m'a donné encore davantage de motivation"

tsrsport.ch: Vous avez passé votre licence de pilote en juin, vous finissez 11e de votre premier géant à Sölden. Est-ce le véritable envol de Dominique Gisin?


Grande passionnée d'aviation, Gisin est au bénéfice, depuis cet été, de sa licence de pilote. [Urs Flueeler - Keystone]Grande passionnée d'aviation, Gisin est au bénéfice, depuis cet été, de sa licence de pilote. [Urs Flueeler - Keystone]  DOMINIQUE GISIN: (rires) Je l'espère! J'ai franchement eu un été génial, et je suis en forme comme jamais. Nous avons effectué toute notre préparation sur les glaciers suisses, à Zermatt et Saas-Fee et c'était optimal. Le fait d'avoir réussi ma licence m'a donné encore davantage de motivation.


tsrsport.ch: Avez-vous été surprise par votre brillant résultat en Autriche?


DOMINIQUE GISIN: Je savais depuis les entraînements que ça marchait bien. Nous n'avons certes pas la meilleure équipe de géant, et il est donc difficile de se situer. Mais en comparaison avec les autres formations présentes aux entraînements, j'avais franchement un bon sentiment.


"Cela aurait été de l'énergie perdue pour rien"

tsrsport.ch: Vous avez patienté un bon moment avant de vous élancer en géant, le temps d'avoir un bon dossard...


DOMINIQUE GISIN: Ma participation au géant se dessine depuis deux ans, mais mes performances n'étaient pas assez bonnes pour espérer me qualifier avec un dossard no70. Cela aurait donc été de l'énergie perdue pour rien. J'ai donc décidé d'attendre d'avoir assez de points (500) et me concentrer sur la vitesse.


Dominique Gisin a surpris son monde sur le glacier du Rettenbach, à Sölden. [Alessandro Della Bella - Keystone]Dominique Gisin a surpris son monde sur le glacier du Rettenbach, à Sölden. [Alessandro Della Bella - Keystone]Grâce à ma bonne saison, j'aurais pu m'élancer en géant à la fin de l'hiver dernier, mais comme j'étais malade, j'ai préféré renoncer. Franchement, cette 11e place à Sölden m'apporte une énorme confiance. J'ai de quoi me montrer très optimiste. C'est la piste la plus difficile pour les femmes. Que mon corps ait accepté ça, je ne peux que m'en réjouir.


En comptant Tina Weirather (réd: la Liechtensteinoise s'entraîne avec l'équipe de Suisse), nous étions quatre filles dans le top-30, c'était un très bon résultat. Et avec son no62, Fränzi Aufdenblatten n'était pas loin (34e).


tsrsport.ch: Votre 11e place à Sölden, vous la devez aussi un peu au speaker...


DOMINIQUE GISIN: (rires). Ce gars parle tellement fort, c'est incroyable. J'étais en piste, lors de la 2e manche, et je l'ai entendu dire que j'avais un peu de retard. Ca m'a donc "boosté" et j'ai un peu "forcé". Mais en revoyant ma course à la télévision, j'ai remarqué que je m'étais trompée. Le speaker disait que j'étais bien en avance (rires)!


"On verra bien si ça suffit pour une 'petite boule'"

tsrsport.ch: Le fait de savoir que vous pouvez être performante en géant aussi modifie t-il vos objectifs de la saison?


DOMINIQUE GISIN: J'aimerais être aussi bonne en géant qu'en descente et super-G. Si tout joue en ma faveur, un top-10 est réalisable, je pense.


tsrsport.ch: Et dans les autres disciplines?


Dominique Gisin est également une très bonne joueuse de golf. [Samuel Truempy - Keystone]Dominique Gisin est également une très bonne joueuse de golf. [Samuel Truempy - Keystone]  DOMINIQUE GISIN: J'aimerais bien intégrer le premier groupe en vitesse. Pour l'instant, je me situe entre les places de départ 8 à 15. Sinon, mon objectif est maintenant de participer à tous les super-combinés. Mais je devrai évidemment faire attention à mes genoux (réd: déjà opérés huit fois!)


tsrsport.ch: Et dans un avenir proche, Dominique Gisin peut-elle éventuellement se mettre à rêver à un Globe?


DOMINIQUE GISIN: Il ne faut pas oublier que même si c'était un départ "énorme" dans ma saison, Sölden est placé vraiment tôt dans le calendrier. Mais ça m'a motivé encore davantage pour les courses d'Aspen, où j'ai l'impression que la piste me convient bien. Pour ce qui est d'un Globe, on peut bien sûr en rêver. Comme je l'ai déjà dit, j'ai eu un super été, et cela m'a apporté beaucoup de confiance. Et dans une année "vide" (réd: il n'y aura ni Mondiaux ni JO cet hiver), je peux viser un top-3. Après, on verra bien si ça suffit pour une "petite boule" (sic!). Pour ce qui est du général, c'est quand même encore un peu trop tôt... L'hiver dernier, ce qui m'a manqué, c'est la confiance. Je n'ai pas toujours été à l'aise sur les longs skis...


"Lindsey Vonn, elle est 'unbreakable'"

tsrsport.ch: Que vous manque-t-il, par exemple, pour rivaliser avec une Lindsey Vonn?


DOMINIQUE GISIN: Après huit opérations aux genoux, il est difficile de rivaliser avec une fille qui n'a jamais eu aucune blessure sérieuse... Lindsey est une skieuse exceptionnelle, qui prend beaucoup de risques. Elle fait des choses énormes et, en plus, elle n'est jamais blessée. Mentalement, ça la rend donc très forte. On pourrait presque dire qu'elle est "unbreakable" (réd: incassable).


tsrsport.ch: Et comment est-elle en tant que femme? Vous vous entendez bien?


DOMINIQUE GISIN: C'est une grande skieuse, qui met beaucoup de passion et de coeur dans son métier. Elle est vraiment très professionnelle. Après, ce n'est pas celle avec qui on parle le plus, mais c'est assurément celle qu'il faut absolument copier!


tsrsport.ch: Y a-t-il des courses, des pistes, où vous donnez tout particulièrement rendez-vous à vos supporters?


Dominique Gisin, c'est surtout ça: un sourire quelque soit le résultat. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Dominique Gisin, c'est surtout ça: un sourire quelque soit le résultat. [Jean-Christophe Bott - Keystone]  DOMINIQUE GISIN: Les progrès réalisés en géant vont m'aider sur les pistes où j'ai souvent eu des problèmes, comme à Bansko ou Val d'Isère. J'attends aussi toujours beaucoup d'Altenmarkt, où j'ai réussi deux podiums en descente (réd: 1ère en 2009, 2e en 2007) et un en super-G (3e en 2011). Lake Louise et Cortina sont aussi deux stations où j'aime bien skier et où je me sens à l'aise. Toutefois, je n'oublie pas les courses en Suisse, toujours très spéciales, avec beaucoup de supporters. Mais pour moi, chaque épreuve a son charme, et j'aime tout particulièrement aller dans des stations encore inconnues.


tsrsport.ch: Peut-on tirer des parallèles entre vos activités de pilote et de skieuse? L'une est-elle utile à l'autre?


DOMINIQUE GISIN: Oui, notamment au niveau de la concentration. Les deux activités exigent d'être prête dans chaque situation. Pilote ou descendeuse, il faut savoir s'adapter à tout, et notamment aux conditions extérieures.


Propos recueillis par Daniel Burkhalter