Il a manqué 23 centièmes au Grison pour s'offrir le deuxième podium de sa carrière en Coupe du monde, et pour faire aussi bien qu'aux Mondiaux de St-Moritz, où il s'était paré de bronze en combiné.

Belle perf' de Barandun

Bien que privé du top-3, Mauro Caviezel a confirmé qu'il était l'un des coureurs les plus complets du moment. Placé après la descente matinale (7e), il a ensuite prouvé qu'il savait se défendre en slalom, contrairement à beaucoup d'autres spécialistes de la vitesse.

Deuxième Suisse du jour, Gian Luca Barandun a réussi le meilleur résultat de sa carrière. Le Grison s'est classé au 9e rang, lui qui n'avait jamais fait mieux que 20e en Coupe du monde.

Déception pour Aerni et Murisier

Parmi les outsiders de ce combiné, Luca Aerni, le champion du monde de la discipline, et Justin Murisier ont perdu tout espoir dès la première manche en descente, bouclée hors du top-30, les contraignant à s'élancer sur une piste dégradée en slalom. Murisier s'est finalement classé 19e, tandis qu'Aerni a été éliminé.

Tout devant, Alexis Pinturault a confirmé son statut de favori, s'imposant devant l'Italien Peter Fill (à 0''42) et le Norvégien Kjetil Jansrud (à 0''45).

ats/fg