Déjà sacré aux Mondiaux en slalom (2013) et en combiné (2015), Marcel Hirscher a complété sa collection vendredi dans les Grisons. Il a néanmoins failli se faire voler la vedette par son compatriote Roland Leitinger, totalement inattendu à ce niveau et qui n'est venu échouer qu'à 0"25 centièmes de son leader. Le podium a été complété par le Norvégien Leif Kristian Haugen (à 0''71), l'autre surprise du jour.

 

Grand favori avec Marcel Hirscher de ce géant, Alexis Pinturault a, lui, raté son coup. Encore placé après la 1re manche (3e), le Français a été beaucoup moins tranchant que d'habitude sur le second tracé, rétrogradant à la 7e place.

Côté suisse, Justin Murisier s'est bien défendu, même si cela n'a pas suffi pour le podium. Le Valaisan s'est classé au 8e rang, pas loin du meilleur résultat de sa carrière en géant (7e en Coupe du monde, en octobre à Sölden).

Murisier de la 12e à la 8e place

Pas verni en 1re manche, lors de laquelle il a dû s'élancer dans l'ombre alors que d'autres ont bénéficié du soleil, Justin Murisier a limité la casse sur ce tracé matinal (12e). Le Bagnard ne s'est pas découragé pour autant, repartant à l'attaque l'après-midi dans des conditions plus équitables. Il a pris tous les risques, et cela lui a permis de grappiller 4 places. Au final, il ne lui a manqué que 28 centièmes pour monter sur le podium.

Les trois autres coureurs helvétiques ont été moins en verve que leur leader. Gino Caviezel, pénalisé par une grosse faute dans chaque manche, s'est classé 15e. Pour ses premiers Mondiaux, Loïc Meillard a pris la 21e place, emmagasinant surtout de l'expérience pour la suite de sa prometteuse carrière. Quant à Carlo Janka, très décevant à St-Moritz, il a bu le calice jusqu'à la lie en sombrant au 22e rang.

A lire aussi:

Marcel Hirscher mène le bal. Alexis Pinturault 3e

Un avion de la Patrouille Suisse retarde la 2e manche