LA REVANCHE D'HIRSCHER: Marcel Hirscher est bien le roi en géant. Malade la semaine dernière, l'Autrichien a dominé de la tête et des épaules la course pour s'offrir à 27 ans un 1er titre mondial dans la discipline. Le skieur de Salzbourg prend ainsi sa revanche, lui qui avait été battu en géant lors des 2 précédentes éditions, à chaque fois par Ted Ligety. "Cela m'a pris 6 ans pour décrocher ce titre. Après mes 2 médailles d'argent de Schladming et Vail, cette médaille d'or est vraiment incroyable", a confié le nouveau champion du monde de géant.

LE COUAC PINTURAULT: Le duel tant attendu entre Marcel Hirscher et Alexis Pinturault n'aura finalement pas eu lieu. La "faute" au Français qui a craqué sur le second tracé alors qu'il avait signé le 3e chrono de la première manche. Une déception immense pour le skieur de Courchevel qui a remporté 3 géants cette saison et une surprise pour Marcel Hirscher. "Le résultat d'Alexis était totalement inattendu pour moi. J'étais le premier surpris de ne pas le voir sur le podium lorsque j'ai franchi la ligne d'arrivée".


 

L'AUTRICHE A LA FETE: Avec l'or de Marcel Hirscher et l'argent de Roland Leitinger, l'Autriche a fêté un doublé et fait passer son total de médailles à sept. Toujours aussi fair-play, Hirscher a salué la performance de son compatriote. "C'est super d'être deux Autrichiens sur le podium. C'est un jour de fête pour l'Autriche! Je suis très content pour Roland Leitinger, c'est un super coéquipier et il a réalisé une très belle performance aujourd'hui."

LES SURPRISES LEITINGER-HAUGEN: Qui aurait parié sur les 2 dauphins de Marcel Hirscher? Aussi bien Roland Leitinger (2e) que Leif Kristian Haugen (3e) n'étaient encore jamais montés sur un podium de Coupe du monde! Quel meilleur moment pour y parvenir que les championnats du monde? Il s'agissait même des premiers Mondiaux pour Leitinger (25 ans). "Je savais que je pouvais obtenir un bon résultat comme un top-10, mais c'est vraiment incroyable que j'aie pu décrocher la médaille d'argent", a expliqué l'Autrichien.

DE L'EXPERIENCE POUR MEILLARD: Pour sa première course dans un championnat du monde, Loïc Meillard s'est bien battu. "J'ai essayé de prendre des risques, j'ai skié un peu différemment en 2e manche. J'ai mis plus d'intensité. J'ai fait des petites fautes mais ce sont des choses qui arrivent. Je repars de St-Moritz avec beaucoup d'expérience et des souvenirs plein la tête. Ce n'est que du bonus", a raconté le Valaisan, qui a bouclé ce géant à la 21e place.

 

MURISIER PAS GÂTE PAR LA METEO: Meilleur Suisse avec sa 8e place, Justin Murisier a manqué le podium pour 28 centièmes. Le Valaisan aurait peut-être pu prétendre à mieux sans les caprices de la météo. "En première manche, j'ai un peu joué de malchance avec la visibilité. J'ai mis un verre pour le soleil, mais lorsque je suis arrivé au départ, il n'y avait plus de soleil! Je me suis alors dit: 'c'est bon signe'", a ironisé le skieur du Val de Bagnes. Le bilan de Murisier aux Mondiaux est toutefois positif avec un 6e rang en combiné et cette 8e place en géant.

HIRSCHER, UN MODELE: "Marcel est à mes yeux le plus grand champion que le ski ait connu. Je dois m'inspirer de ce qu'il fait." L'hommage est signé Justin Murisier. Son compatriote Loïc Meillard mesure également le chemin qu'il lui reste à faire pour imiter le champion autrichien. "J'ai 20 ans, Marcel en a 27. Il a bien plus d'expérience que moi. Cela pèse dans la balance à la fin".

LE FIASCO JANKA: Carlo Janka ne gardera pas un souvenir impérissable de ses Mondiaux. Le Grison a échoué au 22e rang, à plus de 2 secondes de Marcel Hirscher. Il quitte donc St-Moritz avec comme meilleur résultat une 7e place en combiné. Un bilan décevant pour l'ancien champion du monde de géant.

UN PILATUS PC-7 SE RATE:  Un Pilatus PC-7, qui effectuait une démonstration entre les 2 manches de géant, a sectionné un câble de la caméra "travelling", qui est tombé sur un télésiège. Résultat, des skieurs bloqués et un départ repoussé à 13h30. Heureusement, aucun blessé n'a été à déplorer.


 

St-Moritz,  Jennifer Ballmer - @jenni_ballmer et Floriane Galaud - @FlorianeGalaud

A lire aussi: un pilatus PC-7 retarde la 2e manche

Marcel Hirscher enfin sacré en géant

Daniel Yule: "pas beaucoup de place derrière Hirscher et Kristoffersen"