David Pickworth n'a pas apporté à KTM - qui devait fournir les motos en 2018 - les garanties bancaires demandées. Cela a poussé le fabricant autrichien à annuler le contrat, a expliqué Aegerter à l'ats, confirmant diverses informations. "J'ai appris la nouvelle cet après-midi et je panique un peu", a avoué le pilote bernois de 27 ans, actuellement à Macolin en cours de répétition pour sportifs d'élite. Aegerter ne sait pas ce qu'il adviendra de l'écurie Kiefer l'an prochain. Elle devait aligner 2 machines en championnat du monde Moto2. L'Allemand Sandro Cortese était le 2e pilote prévu.

Un plan B va sans doute être réactivé. Celui-ci prévoit de financer la prochaine saison sur une base privée. "Il faudrait réunir un demi-million de francs", a expliqué Dominique Aegerter. Pour y arriver, le pilote ne serait pas payé, son manager Robert Siegrist renonçant pour sa part aux provisions. Mais il n'est pas garanti que KTM sanctionnerait une telle construction.

ats/savi