Hamilton a été touché au 1er tour par Vettel, lequel avait juste avant déjà effleuré Max Verstappen. Le pneu arrière du Britannique a crevé, alors que la Ferrari a perdu son aileron avant. Les deux hommes ont dû s'arrêter au stand dès la fin de la boucle initiale, laissant Verstappen filer vers la victoire.

Le jeune Néerlandais, vainqueur pour la 3e fois de sa carrière, a précédé Valtteri Bottas et Kimi Raikkonen et Vettel. A deux courses de la fin, Hamilton possède 56 points de plus que Vettel, alors que 50 restent en jeu.

Lewis Hamilton rejoint Sebastian Vettel

Hamilton (32 ans) avait déjà été champion du monde en 2008, alors avec McLaren-Mercedes, puis en 2014 et 2015 déjà sur Mercedes. Avec quatre titres à son compteur, il rejoint au palmarès Alain Prost et Sebastian Vettel, son principal rival cette année. Seuls Michael Schumacher (7) et Juan Manuel Fangio (5) ont fait mieux.

Le sacre du Britannique ne faisait quasiment plus aucun doute depuis la tournée asiatique.  Il a construit son titre dans la seconde partie de la saison, après la pause estivale. A l'issue du GP de Hongrie fin juillet, il accusait 14 points de retard sur Vettel. Mais dès la reprise en Belgique un mois plus tard, la tendance s'inversait. Depuis, il a accumulé cinq victoires et une 2e place avant le Mexique, alors que l'Allemand ne gagnait plus et devait abandonner deux fois.


ats/savi