Jani, qui faisait ses débuts cette saison en Formule E, a terminé dix-huitième des deux ePrix disputés en Chine. "Je savais que nous ne serions pas devant, mais là, nous sommes trop loin, nous sommes clairement la plus mauvaise équipe", déclare le Seelandais dans des propos rapportés par les éditions de mercredi.

Et de poursuivre: "L'équipe et moi avons décidé qu'il valait mieux pour l'avenir des deux parties que nous mettions fin à notre collaboration."

Jani va ainsi pouvoir se concentrer sur le championnat du monde d'endurance, qu'il dispute au volant d'une voiture de l'écurie suisse Rebellion Racing.

ats/jbal