Un match à suspens: Il y a tout eu dans ce match: des supers coups, des moins bons, nos adversaires en ont réussi d'incroyables mais en ont raté d'énormes. Le match moyen des Canadiens ne me surprend pas. Nous n'étions pas non plus irréprochables gagnés par le stress et l'émotion. Nous avons juste été un petit peu meilleurs qu’eux. Les Canadiens ont eu des opportunités de remporter le match aux 4es et 5es ends mais ils ne les ont pas saisies.

Un rêve devenu réalité: C’était une semaine folle. On a beaucoup de difficultés à prendre du recul pendant les JO car les émotions sont décuplées. A la maison, on ne sait pas trop ce qui se passe, on sait que même si on avait perdu ce match, beaucoup de gens auraient été fiers de nous. Mais réussir à remporter une médaille, c’est le rêve d’une vie.

On n'a pas sous-estimé nos adversaires

Peter de Cruz
 

Son sentiment ce matin: J’étais assez nerveux. Mes six dernières pierres, je les ai jouées avec la main qui tremblait un tout petit peu. Quand on joue un match pour une médaille contre le Canada, surtout en curling, c’est un peu comme au hockey. Je suis content qu’on ait pu réussir à le faire. On n'a pas sous-estimé nos adversaires et je pense que cela a contribué à notre succès.

Ses premières impressions: J’ai plein d’images qui me sont venues. J’ai pensé à ma famille, et à mes amis. J’ai déjà reçu une centaine de messages cette semaine. Je me réjouis de rentrer à la maison pour célébrer notre médaille. On reste ici encore deux jours pour faire la fête. Je ne sais même pas comment cela se passe (rire).

Gangneung, Floriane Galaud - @FlorianeGalaud