Modifié

PyeongChang 2018 - Russie: les 47 sportifs ont été déboutés par le Tribunal arbitral du sport

Viktor Ahn, né Sud-Coréen et devenu Russe juste avant Sotchi2014 aurait été une des grandes stars des Jeux. [David J. Phillip - Keystone]
Viktor Ahn, né Sud-Coréen et devenu Russe juste avant Sotchi2014 aurait été une des grandes stars des Jeux. [David J. Phillip - Keystone]
L'appel des 47 Russes qui souhaitaient participer aux JO de PyeongChang a été rejeté par le TAS, à quelques heures de la cérémonie d'ouverture. Le CIO a accueilli avec satisfaction cette décision qui appuie la lutte contre le dopage et clarifie les choses pour tous les athlètes.

Parmi ces sportifs russes et entraîneurs figurent Viktor Ahn (short-track), sextuple champion olympique, ou encore Anton Shipulin (biathlon).

La chambre ad-hoc du TAS, à PyeongChang pendant la durée des JO, "a rejeté l'appel déposé le 6 février par 32 sportifs russes contre une décision du CIO" de ne pas les inviter, a déclaré Matthieu Reeb, secrétaire général du TAS, qui a aussi rejeté l'appel de 15 sportifs et entraîneurs russes déposé le 7 février.

Les 47 sportifs russes ont finalement renoncé à saisir la justice suisse en urgence, mettant a priori fin au suspens entourant leur présence à Pyeongchang.

ats/adav

Publié Modifié

168 Russes admis aux JO 2018

Pour le moment, 168 sportifs russes considérés comme "propres" par le CIO sont donc admis à participer aux JO sous la bannière olympique (OAR), en raison de la suspension du Comité olympique russe. Cette suspension, décidée le 5 décembre, fait suite à la mise au jour d'un vaste système de dopage institutionnalisé sur plusieurs années en Russie, notamment lors des JO de Sotchi 2014.