Depuis 10 ans, les Russes ont raflé 4 titres et les Canadiens 3, dont les 2 derniers. C'est un faux-pas des Russes contre les Etats-Unis en poule qui a débouché sur cette finale avant la lettre. L'opposition de style entre Est-Européens et Nord-Américains devrait donner un match spectaculaire.

Même avec leur sélection 100% NHL, les Canadiens ont dû batailler plusieurs fois dans leur groupe à Paris et ont même perdu un match contre la Suisse (3-2 ap). En quarts, les Allemands ont fait durer le suspense jusqu'à la fin en ne s'inclinant que 2-1.

Chez les Russes, c'est aussi un joueur de NHL, Artemi Panarine, qui crève l'écran. L'attaquant des Chicago Blackhawks est le meilleur compteur du tournoi avec 14 points (4 buts, 10 assistances), juste devant son coéquipier Nikita Koutcherov, des Tampa Bay Lightning.

ats/fg

A lire aussi: La Suisse peut quitter la Ville Lumière la tête haute