Berne et Lugano se retrouvent déjà pour la revanche d'une finale un peu frustrante la saison dernière puisque les joueurs de la capitale s'étaient imposés en cinq matches seulement. Un but de Derek Roy avait permis aux Bernois de glaner un 14e titre sur la glace de la Resega.

Cette fois-ci, le CP Berne ne vient pas des tréfonds du tour de qualification comme l'an dernier mais se présente comme vainqueur indiscutable de la saison régulière. Les hommes de Kari Jalonen ne surprendront personne. Avec leur défense de fer et leur attaque de feu, ils n'en ont pas besoin.

L'arrivée de Leonardo Genoni n'a fait que cimenter encore plus l'arrière-garde de la capitale. A part une défaite avec six buts à la clé contre Bienne en quarts de finale, le portier du SCB n'a jamais encaissé plus qu'un but dans les quatre autres matches face aux Seelandais.

Vauclair et Klasen transformés

Lugano a renvoyé les Zurich Lions à leurs études et à leurs doutes. Les Tessinois ont perdu deux fois d'un but au Hallenstadion avant de parvenir à y gagner grâce à un doublé de Julien Vauclair, qui a retrouvé des responsabilités offensives depuis l'arrivée de Greg Ireland à la barre.

Les "Bianconeri" s'appuient sur une défense de fer avec le retour au premier plan du gardien letton Elvis Merzlikins. Dans ce changement de style, pas un poil de la barbe de Linus Klasen ne dépasse. Le Suédois semble accepter sans rechigner de se plier à un jeu qui le met moins en évidence.

ats/tai