Koepka, 22e au classement mondial, a rendu une dernière carte de 67 (-5) pour un total de 272 (-16) et a devancé son compatriote Brian Harman et le Japonais Hideki Matsuyama, 2e ex-aequo (276). Il a succédé à son compatriote et grand ami Dustin Johnson, no1 mondial, qui n'a pas passé le cut vendredi à l'issue du 2e tour.

Deuxième en début de journée à un coup de Harman, Koepka a fait la différence en enchaînant trois birdies de suite sur les trous no 14, 15 et 16.

Il s'est beaucoup mieux adapté aux conditions de jeu rendues compliqués par de fortes rafales de vent que d'autres prétendants, comme Rickie Fowler, 5e (278), et Justin Thomas, auteur d'une carte-record de 63 la veille et finalement 9e (280).

Il a égalé le Nord-Irlandais Rory McIlroy, vainqueur de l'épreuve en 2011 avec le même score de -16. Le Floridien ne comptait jusqu'à dimanche qu'un seul titre du circuit professionnel nord-américain (PGA) à son palmarès, l'Open de Phoenix remporté en 2015.



 

afp/bao