La Commission de discipline (CD) de la Swiss Football League (SFL) estime que le comportement violent de Christian Constantin à l’encontre de Rolf Fringer, d’ailleurs nullement démenti par le principal intéressé, constitue à l'évidence une violation des règles de conduite, explique la SFL. Elle estime que toute personne exerçant des fonctions au sein d'un club de football, à fortiori lorsqu’il s'agit du président, doit les observer. Elle considère ainsi qu'il a très gravement enfreint le règlement disciplinaire de l’ASF.

Récidiviste

Selon la CD, sa condamnation à une interdiction de terrain d’une durée de quatre mois par le Tribunal sportif de l’ASF en 2008, dans une affaire qui présente de nombreuses similitudes avec le cas présent, doit être prise en compte comme circonstance aggravante.

Au vu de ce qui précède, la Commission de discipline condamne Christian Constantin à une amende de 100'000 francs et à une interdiction de terrain de 14 mois dès l’entrée en force de la décision. La suspension de terrain est valable pour les compétitions suivantes: Super League, Challenge League, Coupe de Suisse, matches de l'équipe nationale A masculine.

Cette décision signifie concrètement que Christian Constantin ne peut pas aller dans l'enceinte du stade, sur le terrain, dans la zone technique, dans les vestiaires et la zone mixte, prendre place en tribune ou dans un quelconque secteur du stade le jour du match. Un recours contre cette décision peut être déposé auprès du Tribunal de recours de la SFL dans un délai de cinq jours.

Constantin s'exprimera dimanche

Contacté par l'ats après l'annonce des sanctions prononcées à son encontre par la Swiss Football League, Christian Constantin a refusé de s'exprimer. "Je ne ferai aucun commentaire aujourd'hui", a affirmé le président du FC Sion.

Christian Constantin a simplement déclaré qu'il serait présent dimanche soir sur le plateau de l'émission "Mise au point" de la RTS et qu'il ne s'exprimerait pas avant. Il n'a ainsi pas voulu dire non plus s'il faisait recours ou non contre la décision de la commission de discipline de lui infliger une amende de 100 000 francs et une interdiction de stade de 14 mois.

ats/adav