Le club tessinois n'a pas gagné depuis le 17 septembre et un succès poussif 1-0 en Coupe de Suisse contre Köniz, équipe de Promotion League. En championnat, les bianconeri sont même sevrés de succès depuis le mois d'août.


 

Le président reste pourtant d'avis que Tami est l'homme de la situation. Il a maintenu sa confiance en son entraîneur lors d'une conférence de presse. Lors de ses dernières sorties, Lugano n'a jamais été vraiment dominé nettement: le club a souvent connu une part de malchance ou un manque de réussite.

Le président a aussi reconnu avoir commis des erreurs, comme les autres. Il s'est parfois épanché dans les médias directement après les matches, alors que les émotions n'étaient pas retombées. "J'éviterai ça à l'avenir", a-t-il promis. Dans dix jours, Lugano reprendra la Super League contre Bâle. Même un revers face au tenant du titre n'aura pas de conséquence pour l'entraîneur, a assuré Renzetti.

ats/lper

 

A lire aussi: Valeri Bojinov quitte Lausanne