Laurent Roussey avait évoqué samedi soir l'idée d'une "impasse" sur ce quart de finale de Coupe de Suisse contre Sion. Une éventualité que son président Jean-François Collet balaie. Lausanne s'apprête bien à livrer ce mercredi l'un des matches les plus importants de la saison.

Il convient en premier lieu pour les Vaudois de sortir de cette spirale de défaites dans laquelle ils sont entraînés depuis le début de l'année. Battu par le FC Zurich, par Bâle et par Servette, Lausanne se doit de réagir. "Nous nous sommes vus trop beaux samedi à Genève", fulmine Jean-François Collet.

Face au FC Sion de Gennaro Gattuso, l'enjeu sera également financier. "Nous avons investi plus que l'an passé, lâche Jean-François Collet. Passer ce quart de finale ne serait pas un luxe". Une qualification rapporte 75'000 francs et la moitié de la recette de la demi-finale.

Longtemps éloigné des terrains, Frei sera titulaire à Thoune. [GEORGIOS KEFALAS - Keystone]Longtemps éloigné des terrains, Frei sera titulaire à Thoune. [GEORGIOS KEFALAS - Keystone]Alex Frei enfin de retour

A Bâle, ce n'est pas la gestion des finances qui importe en premier lieu mais celui de l'effectif. Pour son sixième match de l'année, qui propose au FCB un déplacement à Thoune, Murat Yakin entend opérer un turnover. Il semble acquis qu'Alex Frei jouera enfin en 2013. L'ancien capitaine de l'équipe de Suisse devrait être titularisé dans le couloir gauche.

Murat Yakin n'oublie pas que Thoune a infligé au FCB sa dernière défaite avec ce 3-2 concédé le 25 novembre 2012. "Nous avions fait trop de cadeaux", se souvient le mentor rhénan. Sur la lancée de leur 4-0 contre le FC Sion, les Bernois rêvent de provoquer une nouvelle surprise.

Duel de leaders au Brügglifeld

Deux clubs de Challenge League peuvent aussi brouiller les cartes lors de ces quarts de finale. Wil affronte Zurich à l'AFG-Arena de Saint-Gall en raison des travaux de rénovation effectués actuellement au Bergholz. Cette "délocalisation" ne fait pas vraiment l'affaire de Wil face à un FC Zurich qui offre un nouveau visage cette année. Un visage beaucoup plus conforme à son potentiel.

La surprise pourrait venir du Brügglifeld lors du duel entre le leader de la Challenge League - Aarau - et le leader de la Super League - Grashoppers -. Sur une pelouse gelée et dont l'état est jugé "catastrophique" par le directeur sportif du FC Aarau Urs Bachmann, les Grasshoppers peuvent nourrir certaines inquiétudes. "Ce match sera beaucoup plus compliqué que celui de dimanche à Bâle", prévient d'ailleurs l'entraîneur zurichois Uli Forte.

si/adav