Depuis le penalty sifflé à Madrid mercredi, Oliver et son épouse sont la cible de menaces. Le numéro de téléphone du portable de son épouse a été posté sur un réseau social, et celle-ci a reçu des messages insultants et menaçants.

"Ce type de comportement est totalement inacceptable et ceux qui écrivent ces messages doivent savoir que cela pourrait constituer un crime", a déclaré un porte-parole de la police de Northumbria.  Les officiers de police du quartier (où habite Oliver et sa famille) sont en relation avec les victimes et leur ont offert leur soutien. Twitter a confirmé qu'il avait fait disparaître de sa plate-forme plusieurs tweets ce week-end.

ats/bao