Modifié

Ligue des champions: le FC Bâle face à la montagne City

Valentin Stocker et Davide Calla discutent après un entraînement à la veille du match contre les Citizens. [Urs Lindt - Freshfocus]
Valentin Stocker et Davide Calla discutent après un entraînement à la veille du match contre les Citizens. [Urs Lindt - Freshfocus]
Eliminé par le Bayern Munich en 2012 et par le FC Porto en 2015, le FC Bâle s'attaque pour son 3e huitième de finale de Ligue des Champions en 6 ans à un véritable Everest. Le Manchester City de Pep Guardiola est considéré par certains comme la plus belle équipe du monde actuellement.

Victorieux de 23 de ses 27 matches disputés à ce jour en Premier League, les Sky Blues ont offert un nouveau récital samedi face à Leicester. City s'est imposé 5-1 avec un quadruplé d'Aguero et 3 assists de de Bruyne.

Le danger pour les Rhénans ne viendra pas seulement de l'Argentin et du Belge. Il est multiple dans le 11 de Pep Guardiola qui n'accuse pratiquement aucune faiblesse, y compris en défense désormais avec le transfert de Laporte lors du dernier mercato.

Raphaël Wicky mesure pleinement la tâche qui attend le FC Bâle. L'unique raison d'espérer avant ce match aller réside dans les statistiques du FCB à domicile face aux formations anglaises: 4 succès et 1 nul contre seulement 2 défaites.

ats/rens

Publié Modifié

Les Citizens n'ont "aucun point faible", selon Wicky

Les deux entraîneurs ont rivalisé de compliments avant le match aller de ce huitième de finale. Extraits.

Raphaël Wicky:
"Manchester City ne dévoile quasiment aucun point faible durant ses matches, et peut évoluer de manière très variable. Ils sont incroyablement rapides dans les transitions. On reconnaît très bien la patte de Pep Guardiola."

Pep Guardiola:
"Bâle met cinq hommes en défense en Ligue des Champions, ils sont forts et bien organisés derrière. Ils sont dangereux sur les contres. J'ai déjà dit à mes joueurs que ce serait très très difficile, surtout ici. Mais je suis confiant et je pense que nous pourrons bien jouer."

La Vieille Dame face au péril Harry Kane

Titrée en 1985 et 1996, finaliste en 2015 et 2017, la Juventus est une vieille habituée de la compétition. Le club italien va disputer mardi son neuvième 8e de finale de Ligue des Champions depuis la saison 2003-2004. Dans les cages, le vétéran Gianluigi Buffon (40 ans) rêve toujours de la CL, l'un des rares titres qui manquent à son palmarès. En phase de groupes, les Turinois ont terminé en 2e position, derrière Barcelone.

Face à eux, une équipe de Tottenham ambitieuse, menée par l'attaquant anglais Harry Kane. Les Spurs ont parfaitement négocié leur 1er tour en s'offrant un nul et une victoire contre le Real Madrid, double tenant du titre. Principale difficulté pour Tottenham, son manque d'expérience sur la grande scène européenne: le club londonien n'a disputé qu'un seul 8e de finale, remporté contre l'AC Milan en 2010-2011.

Ligue des champions, 8es de finale aller

Mardi 13 février:
Bâle - Manchester City 20h45
Juventus - Tottenham 20h45

Mercredi 14 février:
Porto - Liverpool 20h45
Real Madrid - Paris Saint-Germain 20h45

Mardi 20 février:
Chelsea - Barcelone 20h45
Bayern Munich - Besiktas Istanbul 20h45

Mercredi 21 février:
FC Séville - Manchester United 20h45
Shakhtar Donetsk - AS Rome 20h45

Ligue des champions, 8es de finale retour

Mardi 6 mars:
Liverpool - Porto 20h45
Paris Saint-Germain - Real Madrid 20h45

Mercredi 7 mars:
Manchester City - Bâle 20h45
Tottenham - Juventus 20h45

Mardi 13 mars:
Manchester United - FC Séville 20h45
AS Rome - Shakhtar Donetsk 20h45

Mercredi 14 mars:
Barcelone - Chelsea 20h45
Besiktas Istanbul - Bayern Munich 18h00