Cette affiche, entre deux clubs de prestige qui totalisent sept victoires en Ligue des champions (quatre pour les Néerlandais, trois pour les Anglais), n'a pas tenu toutes ses promesses, surtout lors d'une première période soporifique. La volonté des joueurs de l'Ajax n'a pas suffi pour bousculer une équipe qui s'est contentée d'attendre sans mettre de rythme dans ses actions. La seule émotion est venue d'une frappe de De Jong bien détournée par le gardien De Gea à la demi-heure.


Les joueurs de Sir Alex Ferguson sont revenus sur la pelouse animés de meilleures intentions. Ils en ont été récompensés dès la 59e par une réussite d'Ashley Young, qui exploitait un centre de Nani Le ballon ricoche sur le bras de Pereira, gêné par Balotelli, et finira dans les filets de Porto (1-1). [Jose Coelho - Keystone]Le ballon ricoche sur le bras de Pereira, gêné par Balotelli, et finira dans les filets de Porto (1-1). [Jose Coelho - Keystone] dévié par un défenseur. Sur contre, Hernandez, bien servi par Rooney, signait à la 85e un deuxième but sans doute synonyme de qualification.


La bonne affaire des Citizens

Le rival local des Red Devils, Manchester City, s'est pour sa part imposé 2-1 à Porto. Ce résultat place le leader de la Premier League dans un fauteuil avant le match retour. Les Portugais ont ouvert la marque par Varela (28e), mais City a égalisé à la 55e grâce à un autogoal de Pereira. Aguero a donné la victoire aux Anglais à la 85e sur un service millimétré de Yaya Touré, un des hommes du match. A peine sorti d'une finale de la CAN perdue contre la Zambie, l'Ivoirien, apparemment infatigable, a été à l'origine des deux buts des Citizens.


Sur les autres terrains, à signaler le joli succès de l'Atletico Madrid à Rome contre la Lazio (3-1). Klose avait pourtant ouvert le score pour les Italiens, mais les visiteurs ont renversé la vapeur grâce notamment à un doublé de Falcao.


si/lper