PENALTY. Ce succès si précieux ne souffre aucune discussion quand bien même la sélection nationale le doit à un penalty plus que généreux accordé par Monsieur Hategan pour une main nord-irlandaise sur un tir de Xherdan Shaqiri pour le moins discutable. Cette décision, aussi litigieuse qu'elle puisse être, a permis à Ricardo Rodriguez de faire parler son sang-froid. Le latéral de l'AC Milan a inscrit son 3e but sous le maillot national (58e).

Football, barrages, Irlande du Nord - Suisse (0-1) Rodriguez sur penalty 58e [RTS]Football, barrages, Irlande du Nord - Suisse (0-1) Rodriguez sur penalty 58e / Football - Coupe du Monde / 02:28 / le 9 novembre 2017 

XHAKA IMPERIAL. La Suisse a dominé son sujet au Windsor Park. Elle a su garder la tête froide malgré l'ambiance. Granit Xhaka n'a de loin pas été étranger à cette belle sérénité affichée. Le métronome d'Arsenal a livré une partition de haut vol. Il a ainsi distribué 41 passes en première période dans le camp adverse, soit 8 de plus que l'ensemble de la Norn Iron dans le camp helvétique.

ZAKARIA CONVAINCANT. Si toute l'équipe a réussi un bon match, il en est un autre qui s'est particulièrement distingué avec Xhaka. Aligné d'entrée, Denis Zakaria s'est révélé très précieux à la récupération. Le milieu du Borussia Mönchengladbach a gratté de nombreux ballons et remporté beaucoup de duels, notamment dans les airs. 


 

LE COEUR NE SUFFIT PAS. Si les Helvètes ont répondu présents pour cet importantissime rendez-vous, les Nord-Irlandais ont montré toutes leurs limites. Ils ont eu le mérite de verrouiller les espaces et de ne concéder que quelques occasions franches en début de match. Mais ils n'ont jamais trouvé de solutions eux-mêmes, leur opportunité la plus dangereuse se résumant à une tête mal cadrée de Josh Magennis (72e).

BEHRAMI PAS INSCRIT. Il faut noter que Valon Behrami n'a pas été inscrit sur la feuille de match. Au coeur d'une polémique opposant la Fédération suisse à son club de l'Udinese, le milieu s'est contenté d'encourager ses coéquipiers. Une manière sans doute d'apaiser quelque peu les tensions.


 

AMBIANCE. L'ambiance a véritablement été au rendez-vous dans les travées de l'écrin nord-irlandais. La Green and White Army a agité ses drapeaux et multiplié les chants pour porter une équipe. Et si les Suisses ont été sifflés lors de leurs phases de conservation, l'esprit du public s'est révélé exemplaire à l'image des applaudissements qui ont suivi le Cantique suisse.

ASSIS. L'enthousiasme communicatif des fans n'est cependant pas allé sans poser souci à certains stewards, condamnés à demander plus d'une fois à des supporters nord-irlandais de bien vouloir s'asseoir pour permettre à tout le monde de profiter du spectacle. Ce qui a engendré quelques scènes cocasses et dans un esprit bon enfant.


 

PREMIERE. La Suisse a joué deux fois à Belfast dans le passé. Elle s'y est inclinée 1-0 le 14 octobre 1964 en qualifications pour le Mondial 1966 et a été battue sur le même score le 22 avril 2004 en amical. Elle a donc réussi le premier résultat positif de son histoire en Irlande du Nord. Elle revient également à 2 victoires partout au total des confrontations (un match nul).

CITADELLE. La Suisse est devenue la 3e équipe à dominer l'Irlande du Nord dans son bastion depuis 2014 (en 15 rencontres). La Norn Iron avait perdu 3-1 en octobre dernier devant l'Allemagne dans son groupe de qualifications pour le Mondial 2018 et 3-0 en novembre de l'année passée contre la Croatie en match amical.

 

Belfast, Ludovic Perruchoud - @LPerruchoud

 

A lire aussi: Rodriguez: "J'ai senti que j'allais marquer"

La Suisse s'impose 1-0 à Belfast