Le succès de la Suisse est mérité, tant Xherdan Shaqiri et ses équipiers ont dominé les débats. Mais c'est un penalty plus que discutable, transformé par Ricardo Rodriguez à la 58e minute, qui a permis à la sélection helvétique de faire la différence.

Le penalty qui a scellé l'issue de ce match aller, transformé d'une manière imparable par Rodriguez, a, en effet, été extrêmement généreux. Monsieur Hategan aurait vu une main de Corry Evans sur une reprise de volée de Shaqiri qui n'avait rien de "létale".

Un jaune (orangé) pour Schär

Dans son antre du Windsor Park où son public a vraiment été magnifique, la sélection dirigée par Michael O'Neill a livré une performance d'une médiocrité affligeante. Au point de se demander par quel miracle une telle équipe peut se retrouver en lice dans ces barrages.

La Suisse aurait pu se retrouver à 10 contre 11 dès la 5e minute si l'arbitre n'avait pas fait preuve d'une certaine mansuétude à l'égard de Fabian Schär. Coupable d'une intervention bien trop musclée sur Dallas, le St-Gallois a écopé d'un carton jaune qui avait presque la couleur de l'orange.

ats/bao

 

A lire aussi: Rodriguez: "J'ai senti que j'allais marquer"

Le penalty qui change tout