Les Bleus avaient frappé deux fois par Alexandre Lacazette alors que la Mannschaft championne du monde avait égalisé à 1-1 par Werner.

La rencontre a été animée et a mis aux prises deux équipes avec de sérieux arguments. La vitesse de réaction des Français a notamment fait merveille, à l0image des deux buts inscrits, le premier au terme d'une belle action collective et d'un exploit individuel de Martial, le deuxième grâce à une superbe ouverture de Mbappé qui a fait voler en éclat la charnière allemande.

Mais l'Allemagne a elle aussi affiché une belle maîtrise du jeu. "Nous ne sommes pas loin d'eux, mais ils restent devant", a reconnu au micro de TF1 le sélectionneur Didier Deschamps. "Nous étions plus proches du 3-1 que du 2-2 mais les Allemands nous ont aussi causé de grands moments de souffrance."

ats/bond