L'"accord volontaire" est une procédure nouvelle, dont aucun club n'a encore bénéficié, qui permet de sortir des clous du FPF à condition de présenter un plan fiable et raisonnable de retour à l'équilibre à un horizon de quatre ans.

Le dossier milanais a été présenté le 9 novembre et une réunion des experts du FPF sur le sujet est prévue vendredi en Suisse. Mais selon la Gazzetta dello Sport, qui évoque sans plus de détails "plusieurs sources", "l'UEFA va dire non".

"Le Milan s'est toujours dit prêt à regarder l'autre face de la médaille, à savoir l'accord de règlement", a écrit en réaction le club lombard sur son site internet. "En novembre, le Milan s'était impliqué au maximum dans la rédaction et la construction de sa proposition (d'accord volontaire)", a-t-il ajouté.

Si l'"accord volontaire" était effectivement refusé, Milan devrait en effet passer, comme d'autres clubs avant lui, par un "accord de règlement".

Celui-ci prévoit des sanctions immédiates (amende, recrutement encadré, limitation des inscrits sur les listes européennes...) et un plan plus rigide de retour à l'équilibre.

ats/adav