Le défenseur de Barcelone n'a pas pu toucher le ballon sans s'attirer un concert nourri de sifflets. La faute à sa prise de position en faveur du droit des Catalans à voter pour ou contre l'indépendance. Déjà conspué les jours précédents à Alicante, Piqué est apparu fébrile durant cette partie, jusqu'à ce que Julen Lopetegui ne mette fin à son calvaire et ne le remplace à l'heure de jeu. Le Barcelonais a alors eu droit à quelques applaudissements en sortant du terrain, de quoi apaiser quelque peu la situation.

L'Italie décevante

En signant leur huitième victoire en neuf matches dans le Groupe G, les Espagnols sont désormais mathématiquement qualifiés pour le Mondial. Car dans le même temps, l'Italie a été tenue en échec à Turin face à la Macédoine (1-1). Certes diminuée par les blessures, la Squadra Azzura a livré une piètre prestation qui n'incite guère à l'optimisme avant un barrage.

ats/scho