Modifié

Kiprotich, prophète en son pays

Entouré par sa famille, Kiprotich a reçu un accueil triomphal à son retour. [Stephen Wandera - Keystone]
Entouré par sa famille, Kiprotich a reçu un accueil triomphal à son retour. [Stephen Wandera - Keystone]
Les héros de Londres 2012 ont été fêtés à leur retour au bercail. Deux des récents champions olympiques ont eu droit à un traitement de faveur, l'Ougandais Stephen Kiprotich et le Trinidadien Keshorn Walcott.

Kiprotich, sacré champion olympique du marathon, a reçu un accueil triomphal mercredi lors de son retour au pays, assorti d'un chèque de 80 000 dollars et de la promesse d'une maison flambant neuve pour ses parents. L'athlète a apporté à l'Ouganda sa première médaille d'or depuis 40 ans. Après avoir été salué par de nombreux fans, il a ensuite pris son petit déjeuner avec le président Yoweri Museveni.

A la surprise générale, Kiprotich a devancé les favoris kenyans pour s'imposer lors du marathon olympique. [Keystone]
A la surprise générale, Kiprotich a devancé les favoris kenyans pour s'imposer lors du marathon olympique. [Keystone]

L'athlète de 23 ans s'était plaint du manque de soutien financier apporté aux sportifs de cette nation bordant le lac Victoria. A l'instar des meilleurs coureurs de fond ougandais, il a ainsi été contraint de s'installer dans la région de haute altitude d'Eldoret au Kenya pour y effectuer la majeure partie de ses séances d'entraînement.

Walcott chouchouté

Vainqueur surprise de l'or au javelot, Keshorn Walcott a lui aussi été choyé quand il est revenu sur son île. L'athlète a reçu des autorités une luxueuse maison d'une valeur de 125 000 euros, une parcelle de terrain et une bourse à l'Université de Trinité & Tobago. Un appareil de la Caribbean Airlines ainsi qu'une tour lumineuse porteront par ailleurs le nom du nouveau héros national, deuxième champion olympique seulement de l'histoire de la petite nation.

afp/fayet

Publié Modifié