Après un spectacle d'ouverture salué dans le monde entier pour son humour et sa créativité, la fête de clôture n'a pas manqué de marquer les esprits non plus. Durant près de trois heures de show, danses, chansons, et autres jeux de lumières, les spectateurs ont quitté le stade olympique de Stratford absolument ravis. Le public a par ailleurs eu la chair de poule en assistant à un résumé des plus grands moments de ces Jeux, tout en se laissant emporter par la voix extraordinaire d'Emeli Sandé.

La reine Elizabeth II n'a cette fois-ci pas été de la partie. Elle est restée en vacances en Ecosse, à Balmoral, a précisé Buckingham Palace.

Et maintenant... Rio

Les vingt premières minutes de ce show de clôture ont balayé 150 ans de musique britannique, du classique au rock. Eric Idle des Monty Python, les Who, Ray Davis, George Michael, Muse, Ed Sheeran ou les Pet Shop Boys figuraient parmi les artistes vedettes de ce show un peu anarchique, légèrement espiègle, drôle, émouvant, exaltant, et si british. Chantant sur des "cabs", les célèbres taxis noirs londoniens, les Spice Girls ont elles aussi pris part à la fête.

Les athlètes encore présents à Londres ont effectué un ultime tour d'honneur. [Martin Meissner - Keystone]Les athlètes encore présents à Londres ont effectué un ultime tour d'honneur. [Martin Meissner - Keystone]Comme pour la cérémonie d'ouverture, les artistes ont été payés avec une livre symbolique. Symbole de l'esprit olympique, les quelque 10'000 athlètes qui ont participé à la fête olympique ont défilé tous ensemble et non plus par nationalités.

Londres a ainsi passé le relais à Rio de Janeiro, pour les JO d'été en 2016. Le maire de Rio Eduardo Paes a reçu le drapeau olympique de la part de son homologue de Londres, Boris Johnson, et par l'intermédiaire du président du CIO Jacques Rogge, un geste qui a marqué le passage de témoin traditionnel entre les villes organisatrices, entre les Jeux de 2012 et ceux de 2016.

Le Brésil, qui disposait de 8 minutes exactement pour déployer ses charmes, avec un show incluant samba, capoeira, percussions et costumes de carnaval, a enchanté les spectateurs.

Jacques Rogge a finalement déclaré officiellement la fin des JO, ses derniers à ce poste, avant que la flamme olympique ne soit éteinte.

Des Jeux joyeux et glorieux

Le président du CIO a parlé de "17 jours inoubliables", des "Jeux joyeux et glorieux" qui ont montré au monde "le meilleur de l'hospitalité britannique".

"Et maintenant, selon la tradition, je proclame la clôture des Jeux de la XXXè Olympiade et je convie la jeunesse du monde à s'assembler dans quatre ans à Rio de Janeiro pour y célébrer avec nous les Jeux de la XXXIè Olympiade", a conclu Jacques Rogge.

agences/adav