Modifié

Enorme désillusion pour Juliane Robra, sortie d'entrée!

Juliane Robra (en bleu) a été sanctionnée pour non-combativité et quitte donc le tournoi, la tête basse. [Kim Kyung Hoon - Reuters]
Juliane Robra (en bleu) a été sanctionnée pour non-combativité et quitte donc le tournoi, la tête basse. [Kim Kyung Hoon - Reuters]
Juliane Robra gardera sans doute longtemps en bouche l'amertume de son élimination d'entrée pour son premier tournoi olympique. La Genevoise de 29 ans, dispensée de premier tour, s'est cassé les dents sur la Sud-Coréenne Hwang Ye-Sul en 8e de finale chez les moins de 70 kg, sur la plus petite des marges.

Sanctionnée d'un point (yuko) après deux avertissements pour inactivité, Robra n'a jamais pu poser son judo sur la tatami londonien. Son analyse, livrée une fois ses larmes de déception séchées, est autant succincte que claire: "Je n'ai pas réussi à faire la différence. J'ai eu une petite chance au sol, mais je ne l'ai pas saisie."

Cette possibilité, alors que son adversaire était en mauvaise posture et que Robra aurait pu faire parler son habituelle maîtrise dans le combat au sol, s'est rapidement évaporée. Autre souci rencontré par l'Allemande d'origine, son incapacité à faire parler son puissant bras gauche, ne trouvant jamais la bonne position dans le dos ou derrière l'épaule de Ye-Sul.

Dans un combat plutôt fermé, Robra a finalement été logiquement sanctionnée, reconnaît-elle, précisant toutefois qu'elle n'a pas le temps, pendant le match, de songer au danger de la pénalité. "Je ne peux que me concentrer, à chaque fois, sur la prochaine séquence."

Toute la déception de Juliane Robra... [FRANCK ROBICHON - Keystone]
Toute la déception de Juliane Robra... [FRANCK ROBICHON - Keystone]

Pour Kurath, la Genevoise aurait peut-être pu prendre un peu plus de risques. "Mais, à ce niveau de compétition, rien n'est jamais facile", rappelle-t-elle. Robra échoue donc à l'officieux 9e rang des Jeux, comme cela avait été le cas pour Lena Göldi en 2004, alors que la Biennoise, handicapée par une blessure au genou pendant le tournoi, n'avait pas pu défendre correctement ses légitimes chances de monter sur le podium des -57 kg.

A ce jour, depuis l'introduction du judo féminin aux JO en 1992, aucune Suissesse n'a jamais réussi à décrocher un diplôme (top-8). Encore sous le coup de l'émotion, Robra n'a pas vraiment tenu à s'attarder sur son avenir. Celle qui s'adonne exclusivement au judo grâce à divers soutiens a simplement déclaré: "Ca continue."

si/dbu

Publié Modifié