"Je suis totalement furieux", écrit Martin sur sa page internet. "Dans le cas de Christopher Froome, c'est clairement deux poids, deux mesures. Ce qui se passe ici est inconséquent, anti-transparent, anti-professionnel et injuste."


"Pour moi, et dans l'opinion publique", relève le coureur allemand, "on a immédiatement l'impression que quelque chose a été magouillé en coulisses. Est-ce que (Froome) et son équipe bénéficient d'un statut particulier?"

D'autres sportifs, affirme Martin, ont été "immédiatement suspendus" après un contrôle positif. "A lui et à son équipe, l'UCI leur a donné le temps de s'expliquer. Je ne connais aucun autre cas semblable dans le passé récent. C'est un scandale, d'autant qu'il n'aurait pas dû avoir le droit de participer aux championnats du monde" en septembre, où il avait décroché le bronze du contre-la-montre.

agences/lper