Cette nouvelle a été divulguée par l'Union Cycliste Internationale (UCI). Froome (32 ans) encourt la perte de sa victoire dans la Vuelta et risque d'être suspendu, mais il n'est pas soumis à "une suspension provisoire obligatoire" en raison de la nature de la substance incriminée.

"L'UCI confirme qu'elle a notifié le coureur britannique Christopher Froome d'un Résultat d'Analyse Anormal (RAA) pour présence de Salbutamol à une concentration supérieure à 1000ng/ml dans un échantillon collecté durant la Vuelta le 7 septembre 2017. Le coureur a été notifié de ce RAA le 20 septembre 2017, indique le communiqué. L'analyse de l'échantillon B a confirmé le résultat de l'échantillon A du coureur de l'équipe Sky.".

"Par principe, et bien que cela ne soit pas exigé par le Code mondial antidopage, l'UCI signale systématiquement sur son site internet les violations potentielles des règles antidopage lorsqu'une suspension provisoire obligatoire s'applique (...) La présence d'une Substance Spécifiée telle que le Salbutamol dans un échantillon ne nécessite pas l'imposition d'une telle suspension provisoire à l'encontre du coureur", ajoute le communiqué.

Quadruple vainqueur du Tour de France (2013, 2015, 2016, 2017), Froome a gagné cette année son premier Tour d'Espagne, réussissant un doublé inédit la même saison depuis 1978.

Il a annoncé sa participation au Tour d'Italie 2018, le seul grand Tour cycliste qu'il n'a pas encore gagné. Le grand objectif de la saison de Froome reste le Tour de France. Le doublé Giro-Tour est un exploit qui n'a plus été accompli depuis 1998 et les succès de Marco Pantani.

ats/adav