Wang Xin a violemment frappé à de nombreuses reprises l'entraîneur national suisse Danilo Hondo, sur lequel il s'est même acharné alors que sa victime était au sol. Il s'est ensuite dirigé vers un mécanicien de l'équipe et a également essayé de lui porter des coups. Il s'est alors dirigé vers la voiture de son équipe et s'est emparé dans le coffre d'une longue clef avec, semble-t-il, l'intention de s'en servir comme d'une arme. Le coureur a toutefois été intercepté avant.

Wang reprochait à l'équipe de Suisse un accident survenu durant l'étape. Sauf que, comme le montrent les images, sa chute a été provoquée par le coureur se trouvant devant lui, dont il a touché la roue arrière, et non pas par la voiture officielle.

"Le commissaire de course, à la fin de la scène, m'a confirmé que nous n'avions rien fait de mal", a déclaré à Blick un Danilo Hondo qui s'était rapidement relevé après l'agression sans donner signe d'une blessure sérieuse.

L'équipe de Suisse dispute le Tour du Hainan, une course de deuxième catégorie, avec un effectif essentiellement composé de coureurs de moins de 23 ans.

 

ats/tai