Les deux hommes ont fait part de leurs suspicions sur la triche dans le cyclisme lors d'une interview à la chaîne américaine CBS, qui diffusera l'intégralité de l'entretien dans son émission "60 Minutes" dimanche. L'ingénieur hongrois Istvan Varjas, lui-même ancien coureur, y parle des vélos truqués, équipés d'un petit moteur caché dans le cadre de l'engin, qui permet au coureur de fournir moins d'efforts pour pédaler.

M. Varjas a affirmé que dès 1998 il avait mis au point un moteur adaptable dans un cadre de vélo. Un acheteur anonyme lui a versé 2 millions de dollars pour le lui acheter et pour que durant 10 ans il ne parle à personne de son invention, qu'il ne la développe pas et n'en vende à personne d'autre.

Varjas a montré qu'il est possible de mettre en route l'assistance au pédalage avec un petit commutateur, ou les modèles les plus perfectionnés peuvent aussi entrer en action quand le rythme cardiaque du coureur dépasse un certain seuil.

ats/bond