Mise à jour le 19 février 2013

Tyler Hamilton vide un peu son sac

Hamilton
Tyler Hamilton n'a pas hésité à lâcher quelques noms lors de l'audience. [Bebeto Matthews - Keystone]
Lors du procès de l'affaire Puerto, l'ancien cycliste Tyler Hamilton a révélé quelques noms de cyclistes qui ont aussi eu recours aux services du docteur Fuentes. L'Américain y nomme notamment les Espagnols Oscar Sevilla, Santi Perez ou encore José Enrique Gutierrez.

L'ancien cycliste américain Tyler Hamilton, entendu mardi à titre de témoin au procès de l'affaire Puerto à Madrid, a ajouté quelques noms de cyclistes à ceux déjà cités comme anciens clients du docteur Fuentes, principal accusé de l'affaire.

Perez, Sévilla et Gutierrez aussi dans le coup

Témoignant par vidéoconférence depuis l'ambassade espagnole de Washington, l'ancien membre de l'US Postal, de CSC ou encore de Phonak a notamment assuré que les Espagnols Santi Perez, Oscar Sevilla et José Enrique Gutierrez avaient comme lui reçu au moins une autotransfusion (réinjection de leur propre sang) de Fuentes.

"En juin 2004, avant le Dauphiné Libéré, j'ai fait avec d'autres coureurs cyclistes un voyage de Lyon jusqu'à Madrid pour faire une transfusion. Avec moi voyageaient Santi Perez, Alvaro Pino (directeur sportif de Phonak), Oscar Sevilla et Enrique Gutierrez. Nous allions tous voir Fuentes", a expliqué Hamilton devant la juge.

Riis 1
Riis 1 [Keystone]
L'Américain a précisé qu'il n'avait pas vu les coureurs se faire injecter du sang, mais que le but du voyage à Madrid semblait clair. Tous avaient par ailleurs fini dans les 10 premiers du Dauphiné. "Je ne suis pas idiot. Je sais exactement ce qui se passait", a-t-il souligné.

Précis dans ses affirmations, mais assez lapidaire, celui qui avait arrêté sa carrière en 2009 après un deuxième contrôle positif à la DHEA, une hormone, a également livré le nom de Bjarne Riis.

Bjarne Riis l'instigateur

"C'est Riis, mon manager général à l'époque chez CSC, qui m'a mis en contact avec Fuentes", a expliqué l'Américain, confirmant ainsi ce qu'il avait déjà rapporté dans son autobiographie "La Course secrète", parue en 2012.

Hamilton a expliqué que sa collaboration avec le Dr Eufemiano Fuentes avait duré trois ans, entre 2002 et 2004.

"Au total, j'ai fait une quinzaine d'autotransfusions, soit en présence de Fuentes, soit du docteur Merino Batres. Alberto Leon (homme de main de Fuentes qui s'est suicidé en 2011) m'a aussi fait une fois une réinjection sur le Tour de France 2002."

afp/bond